Dossier Mutations des systèmes productifs en France

85 familles de métiers : mode d'emploi


Alternatives Economiques Poche n° 053 - janvier 2012
Evolution de la structure par âge de l'ensemble des actifs occupés
Evolution de la répartition de l'ensemble des actifs occupés selon leur niveau de diplôme
Evolution de la part des femmes parmi l'ensemble des actifs occupés
Evolution de la répartition de l'ensemble des actifs occupés selon leur statut d'emploi
Familles professionnelles (FAP 2009)

Quels sont les métiers dont les effectifs augmentent ? Quels sont ceux qui insèrent les jeunes ? Quels profils sont embauchés, sur quels postes et à quelles conditions ? Ce hors-série répond à toutes ces questions. Car avant de choisir son métier, chacun devrait avoir accès à une information précise et fiable sur les grandes évolutions de l'emploi.

Pour réaliser ce travail, nous nous sommes appuyés sur les travaux réalisés par la Direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques (Dares), du ministère du Travail, sur les différentes familles de métiers.

Chaque famille professionnelle rassemble des personnes de statuts socioprofessionnels relativement homogènes, en termes de contenu des tâches à assurer, de formation, de conditions de travail et de rémunération. Elle définit également un métier, du point de vue du marché du travail, c'est-à-dire une qualification dans laquelle se reconnaissent à la fois les salariés et les employeurs.

Une fiche par famille de métiers

Chaque famille professionnelle fait l'objet d'une fiche selon un modèle identique :

  • Les effectifs moyens calculés sur la période 2007-2009 sont annoncés en début de fiche ; ils sont issus de l'enquête emploi en continu réalisée par l'Insee. En dessous, un graphique présente l'évolution des effectifs observée entre les périodes 1982-1984 et 2007-2009. Pour simplifier, les valeurs représentées sur cette courbe ne mentionnent que la dernière année pour chaque période : 1984 désigne la moyenne des années 1982-1984, 2009 celle des années 2007-2009. Même si une seule année est représentée, il s'agit encore une fois d'une moyenne annuelle sur trois ans.
  • puis la fiche propose une description qualitative des emplois que comprend chaque famille, de leurs conditions de travail et de la rémunération (fourchettes représentatives avec le salaire net mensuel des salariés à temps plein hors apprentis et stagiaires, mais vous pourrez trouver le salaire médian dans le tableau pages 28-31) ; ainsi qu'une description du temps de travail et du temps partiel (on y évoque également parfois le sous-emploi, qui concerne les personnes souhaitant travailler davantage d'heures, qu'elles soient à temps partiel ou à temps complet ; dans ce dernier cas, il s'agit souvent des personnes en chômage technique).
  • on y trouve également la répartition par genre, les diplômes détenus par les salariés en poste (la catégorie " non-diplômés " regroupe les personnes n'ayant pas de diplôme supérieur au certificat d'études primaire ou le brevet des collèges) et, parfois, lorsque c'est caractéristique, les diplômes détenus par les moins de 30 ans, ainsi qu'une description de la structure par âge de la famille professionnelle ;
  • en outre, y figurent des informations sur les perspectives d'embauche pour les jeunes. Sont également évoqués la stabilité de l'emploi, l'analyse de la structure par âge, le nombre de demandeurs d'emploi, comptabilisés à Pôle emploi comme personnes cherchant un emploi dans la famille professionnelle citée.
  • enfin, nous avons choisi, parmi les nombreux graphiques proposés sur le site de la Dares, un graphique particulièrement représentatif de l'évolution du métier décrit dans la fiche. Par exemple : l'évolution du niveau de diplôme.

Les salaires par catégories socioprofessionnelles

La hiérarchie des salaires suit celle des qualifications. Les ouvriers et employés peu qualifiés perçoivent ainsi mensuellement un salaire net médian compris entre 1 200 euros et 1 300 euros, et les ouvriers/employés qualifiés jusqu'à 1 600 euros. Pour les professions intermédiaires, le salaire médian se situe entre 1 700 euros et 1 900 euros selon les professions. Le salaire médian des cadres est plus élevé, allant de 2 000 euros pour les enseignants à 3 400 euros pour les professions médicales.

Les données moyennes

Pour vous permettre d'apprécier à sa juste mesure la spécificité de chaque famille professionnelle, voici dans les graphiques ci-dessous les données moyennes pour l'ensemble des actifs occupés et leur évolution.

Nos sources

Les informations de la Dares sur les familles professionnelles sont toutes disponibles sur le site du ministère du Travail et de l'Emploi : www.travail- emploi-sante.gouv.fr, dans la rubrique " Etudes, recherches et statistiques ", aller dans " Statistiques ", puis " Métiers et qualifications ". On y trouve notamment les fiches détaillées sur les familles professionnelles.

Pour réaliser cette troisième édition des " Métiers de demain ", nous nous sommes appuyés sur ces données, elles-mêmes issues de l'enquête emploi, réalisée chaque année par l'Insee et exploitée par la Dares.

Pour en savoir plus sur les évolutions rétrospectives et prospectives, nous nous sommes appuyés sur les travaux menés par le Centre d'analyse stratégique (CAS) et la Dares qui publieront prochainement (www.strategie.gouv.fr) un rapport prospectif sur les métiers en 2020, reprenant les différentes hypothèses exposées dans notre entretien pages 16-19 avec Tristan Klein.

Utilisez l'index

Pour trouver un métier précis, il ne faut pas hésiter à se reporter à l'index, car les fiches regroupent souvent plusieurs professions. Ces fiches, ainsi que le tableau synthétique (FAP 2009) qui les précède, permettent de comprendre si une profession est en déclin ou en croissance ; les métiers qui ont le vent en poupe n'étant pas forcément ceux qu'on croit. Cependant, la réalité du marché de l'emploi est complexe et le devenir des individus n'est pas prédéterminé dans les évolutions sociales globales ici décrites. Si vous avez une vocation, ce guide ne vise surtout pas à vous décourager, car ce sont en général les plus motivés et les plus persévérants qui trouvent une place, même là où il y en a peu ! En revanche, il est important de connaître, pour chaque métier, les attentes des employeurs en termes de niveau de diplôme.

Informez-vous !

Enfin, pour définir plus finement une orientation, il vous faut aller plus loin. En utilisant les publications de l'Onisep, mais aussi en vous rendant dans les centres d'information et d'orientation (CIO), pour rencontrer des conseillers d'orientation, et dans les services communs universitaires d'information et d'orientation (SCUIO), implantés dans les universités, qui proposent une abondante documentation.

La liste des CIO et des SCUIO de France est disponible sur le site du ministère de l'Education nationale (www.education.gouv.fr/orient/listcio.htm) ainsi que sur celui de l'Onisep (www.onisep.fr).


Alternatives Economiques Poche n° 053 - janvier 2012
 Commenter cet article
J'ai déjà un compte, je m'identifie :

Mot de passe oublié?

Je n'ai pas de compte, je m'inscris :

Votre email :
En Kiosque actuellement





Autres ressources

Je m'abonne et je commande



  • Offres enseignants
  • Offres institutions
  • Offres étudiants

  •  
Autres rubriques



<a href="page.php?rub=99"><img src="pics/fr/mes-achats.gif" alt="Mes achats">

alternatives economiques Alternatives Economiques : Contacts | Annonceurs | Informations légales | Signaler un contenu illicite
Abonnements : 12 rue du Cap Vert 21800 Quetigny - Tel 03 80 48 10 25 - Fax 03 80 48 10 34 - accès au formulaire de contact
Rédaction - Alternatives Economiques : 28, rue du Sentier, 75002 Paris - 01 44 88 28 90 - accès au formulaire de contact
© Alternatives Economiques. Toute reproduction ou représentation intégrale ou partielle, par quelque procédé que ce soit, des pages publiées sur ce site est soumise à
l’autorisation de : Alternatives Economiques. Ce site fait l’objet d’une déclaration auprès de la Commission Nationale de l’Informatique et des Libertés sous le numéro 821101
Alternatives Economiques/Actu