Algérie et Maroc : le changement suspendu

Luis Martinez, Directeur de recherche au Ceri
Alternatives Internationales Hors-série n° 010 - janvier 2012
couverture
L'état de la mondialisation 2012
janvier 2012

Les révolutions arabes n'ont pas pris en Algérie et au Maroc, pays pourtant eux aussi gangrénés par l'injustice sociale et le chômage. Qu'est-ce qui explique cette relative inertie ?

Au cours de l'année 2011, les Algériens ont organisé près de 2000 manifestations, sans qu'aucune n'entraîne une mobilisation de masse.
Au Maroc voisin, le Mouvement du 20 février, qui a rassemblé des militants islamistes, des ONG laïques ou des cyber-activistes réclamant une réforme constitutionnelle plus ambitieuse que celle proposée par le roi Mohammed VI, n'a pas non plus débouché sur une dynamique de type révolutionnaire.
Pourquoi ces deux pays sont-ils restés à l'écart du mouvement initié en Tunisie ?
En Algérie, le traumatisme de la guerre civile qui a suivi, en 1992, la dissolution du Front islamique du salut par le gouvernement et causé près de 150 000 victimes en six ans, hante toujours la population, qui préfère adopter une posture attentiste.


Votre email :
En Kiosque actuellement





Autres ressources

Je m'abonne et je commande



  • Offres enseignants
  • Offres institutions
  • Offres étudiants

  •  
Autres rubriques



<a href="page.php?rub=99"><img src="pics/fr/mes-achats.gif" alt="Mes achats">

alternatives economiques Alternatives Economiques : Contacts | Annonceurs | Informations légales | Signaler un contenu illicite
Abonnements : 12 rue du Cap Vert 21800 Quetigny - Tel 03 80 48 10 25 - Fax 03 80 48 10 34 - accès au formulaire de contact
Rédaction - Alternatives Economiques : 28, rue du Sentier, 75002 Paris - 01 44 88 28 90 - accès au formulaire de contact
© Alternatives Economiques. Toute reproduction ou représentation intégrale ou partielle, par quelque procédé que ce soit, des pages publiées sur ce site est soumise à
l’autorisation de : Alternatives Economiques. Ce site fait l’objet d’une déclaration auprès de la Commission Nationale de l’Informatique et des Libertés sous le numéro 821101
Alternatives Economiques/Actu