Balkans : l'intégration à petits pas

Christian Lequesne, Directeur du Ceri
Alternatives Internationales Hors-série n° 010 - janvier 2012
couverture
L'état de la mondialisation 2012
janvier 2012

Les pays de l'ex-Yougoslavie et l'Albanie ont entamé depuis près d'une décennie leurs négociations d'adhésion à l'UE. En dépit de bien des avancées, la route reste encore longue.

Vingt-deux ans après la chute du Mur de Berlin, les pays de l'ex-Yougoslavie et l'Albanie sont encore sur le chemin de leur intégration au sein de l'Union européenne.
L'exception est la " nordique " Slovénie, qui a rejoint l'UE avec les pays d'Europe centrale en 2004, puis la zone euro en 2007.
Mais quoique la perspective d'adhésion des sept autres pays dans l'UE ait été reconnue officiellement dès 2003 [1], le chemin à parcourir semble encore long.
Les sept pays des Balkans occidentaux, forts divers, entretiennent des relations spécifiques avec l'UE.
Il convient de distinguer en premier lieu la Croatie, qui a disposé en 2011 d'un revenu national par habitant supérieur à celui de la Pologne, et a terminé, en juin 2011, ses négociations en vue d'une adhésion programmée pour 2013.


Votre email :
En Kiosque actuellement





Autres ressources

Je m'abonne et je commande



  • Offres enseignants
  • Offres institutions
  • Offres étudiants

  •  
Autres rubriques



<a href="page.php?rub=99"><img src="pics/fr/mes-achats.gif" alt="Mes achats">

alternatives economiques Alternatives Economiques : Contacts | Annonceurs | Informations légales | Signaler un contenu illicite
Abonnements : 12 rue du Cap Vert 21800 Quetigny - Tel 03 80 48 10 25 - Fax 03 80 48 10 34 - accès au formulaire de contact
Rédaction - Alternatives Economiques : 28, rue du Sentier, 75002 Paris - 01 44 88 28 90 - accès au formulaire de contact
© Alternatives Economiques. Toute reproduction ou représentation intégrale ou partielle, par quelque procédé que ce soit, des pages publiées sur ce site est soumise à
l’autorisation de : Alternatives Economiques. Ce site fait l’objet d’une déclaration auprès de la Commission Nationale de l’Informatique et des Libertés sous le numéro 821101
Alternatives Economiques/Actu