Cessions d'entreprise : droit d'information


Alternatives Economiques n° 329 - novembre 2013
couverture
Licenciements, inégalités, pauvreté : on fait quoi ?
novembre 2013

Le patronat est vent debout contre une disposition du projet de loi Hamon sur l'économie sociale et solidaire, visant à obliger les chefs d'entreprise de moins de 250 salariés à prévenir ces derniers deux mois avant toute cession. De quoi permettre aux dits salariés de s'organiser en vue d'une éventuelle reprise. Le patronat s'y oppose au nom du nécessaire secret des négociations. Et si la vraie raison était ailleurs ? De fait, les cessions s'accompagnent souvent de suppressions d'emplois, le repreneur s'intéressant moins à l'entreprise, comme collectif de travail, qu'à sa notoriété et à ses clients. Il est peu probable qu'une telle obligation fasse exploser le nombre de reprises d'entreprises en coopératives, toujours complexes. En revanche, elle obligerait les patrons à prendre en compte les intérêts des salariés. Chiche !


Alternatives Economiques n° 329 - novembre 2013
 Commenter cet article
J'ai déjà un compte, je m'identifie :

Mot de passe oublié?

Je n'ai pas de compte, je m'inscris :

Votre email :
En Kiosque actuellement





Autres ressources

Je m'abonne et je commande



  • Offres enseignants
  • Offres institutions
  • Offres étudiants

  •  
Autres rubriques



<a href="page.php?rub=99"><img src="pics/fr/mes-achats.gif" alt="Mes achats">

alternatives economiques Alternatives Economiques : Contacts | Annonceurs | Informations légales | Signaler un contenu illicite
Abonnements : 12 rue du Cap Vert 21800 Quetigny - Tel 03 80 48 10 25 - Fax 03 80 48 10 34 - accès au formulaire de contact
Rédaction - Alternatives Economiques : 28, rue du Sentier, 75002 Paris - 01 44 88 28 90 - accès au formulaire de contact
© Alternatives Economiques. Toute reproduction ou représentation intégrale ou partielle, par quelque procédé que ce soit, des pages publiées sur ce site est soumise à
l’autorisation de : Alternatives Economiques. Ce site fait l’objet d’une déclaration auprès de la Commission Nationale de l’Informatique et des Libertés sous le numéro 821101
Alternatives Economiques/Actu