Changement de climat

Antoine de Ravignan
Alternatives Internationales Hors-série n° 017 - novembre 2015
couverture
Climat : les solutions pour sauver la planète
novembre 2015

Le temps qu'il fera demain - c'est-à-dire le temps que nous sommes en train de faire aujourd'hui - est plus que jamais la question du temps présent. Jamais la conscience du risque climatique n'aura été aussi partagée sur Terre qu'en cette année de la "COP 21".

Il y a deux manières d'apprécier la couleur de ce ciel qui change : avec nos lunettes sombres et avec nos lunettes claires. Commençons par chausser les premières. Ce que nous voyons est une farce. En 2010 à Cancún, près de vingt ans après avoir signé la Convention de l'ONU sur le climat (1992), 195 Etats se sont enfin fixé pour objectif de contenir le changement climatique dans la limite souhaitable de 2° C. Mais alors que ce but est économiquement réaliste, pour ne pas parler de ses bénéfices, les baisses d'émissions de gaz à effet de serre que les gouvernements ont consenties à mettre sur la table pour la conférence de Paris sont très loin du compte. Les efforts envisagés aujourd'hui nous propulsent directement vers un monde à 3°, voire 4° C. Où pourrait se déchaîner la violence des hommes pour survivre dans une nature violentée et violente.

Cette irresponsabilité globale est la somme des irresponsabilités nationales et locales. L'Union européenne affiche de belles ambitions en matière de baisse d'émissions mais elle ne se donne en réalité pas les moyens de les atteindre. La France accueille la COP 21 mais brille par sa pusillanimité, adoptant tout à la fois une loi de transition énergétique volontariste et tergiversant pour mettre en place les mesures concrètes, ou pliant à la première manifestation de mécontentement de tel ou tel groupe d'intérêt.

Courant d'air frais

Chaussons à présent nos lunettes claires. Ce que nous voyons, c'est un climat qui change et bouscule les conservatismes politiques. Le cas de la Chine en offre un exemple spectaculaire. C'est paradoxalement parce qu'il se sait peu légitime que le pouvoir prend au sérieux le mécontentement des populations asphyxiées par l'air pollué. En s'attaquant frontalement au problème de la qualité de l'air, Pékin travaille de fait à réduire ses émissions. En Europe, il faudrait (presque) remercier Volkswagen d'avoir triché. Ce scandale a été l'occasion d'une réappropriation de l'enjeu climatique par les citoyens à partir d'une question immédiate qui les préoccupe : leur santé.

Autre courant d'air frais plus puissant encore : la chute des prix des énergies renouvelables et les progrès des technologies bas-carbone. Cette nouvelle donne rend la transition écologique bien plus aisée - et désirable - que nous ne l'imaginions encore il y a cinq ans, lorsque furent lancées les négociations de la COP 21. Si fournisseurs d'énergie et investisseurs se détournent aujourd'hui du charbon, ce n'est pas juste une affaire de réputation. Certes, ils subissent la pression des citoyens-consommateurs engagés dans la campagne mondiale pour sortir des fossiles. Mais le vent de la rationalité économique et financière, clairement, est en train de tourner.

Changement de climat, enfin du côté des valeurs. Si l'encyclique Laudato Si' a eu un tel retentissement, ce n'est pas pour rien. Ceux qui vivent et partagent l'idée que la transition écologique globale passe par plus de justice sociale et par les mille petites conversions dans les comportements individuels sont de plus en plus nombreux sur cette planète.

Les engagements décevants des Etats à Paris ne sont pas une fatalité. Ils tiennent au fait que trop d'élus regardent encore le monde avec les lunettes d'hier. Ils commencent cependant à entrevoir ce que pèse et pèsera le monde de ceux - citoyens, collectivités territoriales, entreprises… - qui ont chaussé les lunettes d'aujourd'hui et veulent agir en conséquence.

Antoine de Ravignan
Alternatives Internationales Hors-série n° 017 - novembre 2015
 Commentaires
Sinibaldi, le 04/02/2016 à 17:36
La voix des sens.

Dans la nature
des sourires
une voix
disparaît
avec la chanson
de l'âme
silencieuse...

Francesco Sinibaldi
Sinibaldi, le 10/03/2016 à 18:06
Le fabuleux chemin du soleil.

Aujourd'hui,
dans le souffle
invitant d'un matin
musical, il y a
le portrait du
courage qui
marche en silence
comme la pluie
mélodieuse qui
dessine la tristesse...

Francesco Sinibaldi
Sinibaldi, le 16/03/2016 à 17:39
Le fabuleux chemin du soleil.
( last version )

Aujourd'hui,
dans le souffle
léger d'un matin
musical, il y a
le portrait du
courage qui
marche en silence
comme la pluie
mélodieuse qui
dessine la tristesse:
j'appelle le sourire
d'un regard éternel,
la voix de l'espoir
et le son de la grâce
qui revient dans
le coeur...

Francesco Sinibaldi
Sinibaldi, le 23/03/2016 à 16:53
Les eaux transparentes du ruisseau.

Dans les eaux
transparentes du ruisseau
je discerne la finesse
d'une goutte éblouissante
qui décrit la jeunesse
d'un instant de poésie
et encore, dans le souffle
d'une pensée, je retrouve
l'innocence et le son
de la vie; mais aussi,
en scrutant l'harmonie
du torrent vigoureux,
je perçois la douleur
d'une mortelle sensation,
l'éclat de la peur sur
les yeux de la fille qui
perd l'avenir quand
le chant de la mort sourit
pour donner le repos
éternel...

Francesco Sinibaldi

Composizione scritta questa mattina
nei giardini del Viale di Vedano
del Parco di Monza
Sinibaldi, le 25/05/2016 à 17:41
Une chanson pleine d'espoir.

La naturalité
des émotions
est comme une
lumière qui
remplit le matin
quand l'aube
de l'espoir
revient dans
le coeur: j'attends
le silence pour
comprendre
l'harmonie de la
fugitive neige.

Francesco Sinibaldi
Sinibaldi, le 30/06/2016 à 17:15
Un murmure de paix.
( last version )

Dans la vigne
un regard
assoupi qui
chante le
matin et la
voix du soleil,
dans le coeur
l'harmonie
qui racconte
le présent pour
donner la finesse
d'un moment
éphémère: je vois
le sourire d'un
berger solitaire,
la lueur de la
fille et le tendre
bonheur de l'oiseau
fugitif...

Francesco Sinibaldi
Sinibaldi, le 08/08/2016 à 17:58
Un murmure de paix.
( third version )

Dans la vigne
un regard
assoupi qui
chante le
matin et la
voix du soleil,
dans le coeur
l'harmonie
qui racconte
le présent pour
donner la finesse
d'un moment
éphémère...

Francesco Sinibaldi
Sinibaldi, le 15/09/2016 à 17:40
Comme une mélodie dans l'air.
( other version )

Dans le souffle
de la nostalgie,
et quand l'ombre
d'un tourment
revient dans la neige,
un rayon épuisé
couvre le sommet
d'une ancienne
émotion et ainsi,
comme l'aube d'une
lumière, le chant
de la vie retourne
en silence.

Francesco Sinibaldi
Sinibaldi, le 15/09/2016 à 17:41
El fervor de la memoria.
( last version )

Siento un susurro
dónde el miedo
pasajero se
transforma en
una rima, veo
la luz en el viñedo
cuando un sueño
reaparece como
el canto del diamante
en el limpido
destino: muere
la poesía, revive
la tristeza en la dulce
cantinela de una
cándida mujer
que regresa en el
pasado recordando
la delicia...

Francesco Sinibaldi
Sinibaldi, le 06/12/2016 à 17:41
Comme une mélodie dans l'air.
( last version )

Dans le souffle
de la nostalgie,
et quand l'ombre
d'un tourment
retourne dans la
neige pour donner
la finesse d'un instant
de folie, le rayon
fugitif couvre le
sommet de l'ancienne
émotion et ainsi,
comme l'aube d'un
plaisir, le chant
de l'espoir en silence
réapparaît: j'écoute
la berceuse de la
voix solitaire, la
lueur qui revient
et le son d'une étoile
qui rappelle l'avenir...

Francesco Sinibaldi
Sinibaldi, le 28/12/2016 à 17:40
La voix des sens.
( last version )

Dans la nature
des sourires,
et dans l'aube
de l'espoir qui
dépeint le matin,
une image s'évanouit
en créant le profil
de la prairie silencieuse
qui chante la tristesse
et puis donne le
soupir d'un moineau
solitaire: je voudrais
la lumière pour décrire
la jeunesse d'un
rayon fugitif...

Francesco Sinibaldi
Sinibaldi, le 19/01/2017 à 17:37
La voix des sens.
( third version )

Dans la nature
des sourires,
et dans l'aube
de l'espoir qui
dépeint le matin,
une image s'évanouit
en créant le profil
de la prairie silencieuse
qui chante la tristesse
et puis donne le
soupir d'un moineau
fugitif...

Francesco Sinibaldi
 Commenter cet article
J'ai déjà un compte, je m'identifie :

Mot de passe oublié?

Je n'ai pas de compte, je m'inscris :

Votre email :
En Kiosque actuellement





Autres ressources

Je m'abonne et je commande



  • Offres enseignants
  • Offres institutions
  • Offres étudiants

  •  
Autres rubriques



<a href="page.php?rub=99"><img src="pics/fr/mes-achats.gif" alt="Mes achats">

alternatives economiques Alternatives Economiques : Contacts | Annonceurs | Informations légales | Signaler un contenu illicite
Abonnements : 12 rue du Cap Vert 21800 Quetigny - Tel 03 80 48 10 25 - Fax 03 80 48 10 34 - accès au formulaire de contact
Rédaction - Alternatives Economiques : 28, rue du Sentier, 75002 Paris - 01 44 88 28 90 - accès au formulaire de contact
© Alternatives Economiques. Toute reproduction ou représentation intégrale ou partielle, par quelque procédé que ce soit, des pages publiées sur ce site est soumise à
l’autorisation de : Alternatives Economiques. Ce site fait l’objet d’une déclaration auprès de la Commission Nationale de l’Informatique et des Libertés sous le numéro 821101
Alternatives Economiques/Actu