Alternatives Economiques
Poche n°58
Décembre 2012

J'achète ce numéro
> 9,50 €

J'achète la version numérique
chez LeKiosk

Comprendre la crise


Troisième édition entièrement mise à jour et enrichie.
Ce numéro fait le point sur les ressorts, les conséquences et les derniers rebondissements de la pire crise économique que le monde ait connue depuis 1929.



Editorial

Les illusions perdues

Cinq ans déjà. A l'évidence, la crise dans laquelle nous sommes entrés en 2007 n'est pas un accident de parcours que quelques adaptations marginales des règles du jeu permettraient de dépasser. Elle ...

Introduction

2007-2012 : les métamorphoses de la crise

D'abord immobilière, puis financière et enfin économique, la crise est devenue celle de la dette publique. Les dettes excessives accumulées au cours des années 2000 sont en effet finalement retombées sur les épaules des Etats. A charge pour eux de répartir enfin les pertes.()

La finance en accusation

La longue bataille de la régulation

A l'issue de trois décennies de déréglementation et de mondialisation financières, le mythe de l'autorégulation des marchés financiers s'est effondré. ...()

Les dérives de la libéralisation financière

La finance joue un rôle clé dans la prospérité d'un pays. Grâce à des outils de plus en plus sophistiqués, elle gère les risques et l'allocation de l'épargne. Mais la multiplication des crises financières incite à remettre en question l'utilité sociale d'une partie de son développement.()

Les mirages de la titrisation

Créée pour limiter les risques liés à la multiplication des crédits, la titrisation s'est avérée un moyen, commode pour les banques, de transférer leurs créances à des investisseurs financiers. Mais ce faisant, elle a brouillé les cartes et précipité dans la spéculation un système basé sur l'épargne.()

Subprime : tous complices ?

Comment des ménages américains fragiles se sont surendettés pour acheter leur logement, avec la complicité de toute une chaîne d'acteurs financiers.()

Les Etats dans la main des marchés

Après avoir volé au secours des banques, les Etats se retrouvent dans le collimateur des marchés, en particulier dans la zone euro. Les dettes publiques européennes étaient pourtant hier des placements prisés des investisseurs. Pourquoi s'en débarrassent-ils aujourd'hui  ? Décryptage.()

Fraude et crise financière

La crise financière n'est pas seulement due à des prises de risque inconsidérées ou à des failles du système de régulation. La criminalité y joue aussi son rôle, mais l'impunité est toujours de mise pour les escrocs en col blanc.()

Comment la finance fait exploser les inégalités

Les salariés de la finance ont fait une entrée en force dans le monde des grandes fortunes, grâce à une hausse vertigineuse, et largement injustifiée, de leurs revenus. Creusant ainsi les inégalités.()

Crises et inégalités : des causes communes

Paul Krugman, prix "Nobel" d'économie, revient sur les causes profondes de la crise et fait son mea culpa. Le tournant libéral engagé dans les années 1970 a dérégulé la finance et creusé les inégalités, lesquelles ont fragilisé nos économies.()

Les pouvoirs publics à la rescousse

Les gouvernants ont retenu au moins une leçon de la crise des années 1930, c'est qu'il ne faut surtout pas laisser s'effondrer le système bancaire. Comme le coeur pour le corps humain, les banques ...()

Jusqu'où peuvent aller les banques centrales ?

Les banques centrales ont dû intervenir massivement pour faire face à la crise, ce qui a eu pour effet d'augmenter la taille de leur bilan. Seule limite à leur action : les risques d'instabilité des prix et d'inflation financière.()

Trois modèles de sauvetage des banques

Pour mettre un terme à l'hémorragie des pertes, trois options peuvent être efficaces. Mais elles n'ont pas les mêmes effets sur le crédit et sur le coût supporté par le contribuable.()

Les questions clés pour une réforme

"Les réformes de la finance sur lesquelles se sont maintenant mis d'accord les régulateurs mondiaux sont-elles assez radicales ?" La question ne vient pas du mouvement ...()

Comment prévenir les bulles ?

Toutes les grandes crises financières de l'histoire ont été marquées par un excès de crédits. L'enjeu est donc de trouver les moyens d'enrayer ces escalades spéculatives.()

Les banques seront-elles plus solides après ?

Pour prévenir les faillites bancaires qui pourraient mettre en danger l'ensemble de l'économie, il faut imposer aux banques - et sans doute aussi aux autres acteurs financiers - l'obligation de constituer des "matelas" de sécurité. Mais les résistances sont fortes.()

Comment faire payer les banques pour leurs excès ?

Les sauvetages bancaires coûtent cher. Des solutions sont sur la table pour épargner le contribuable.()

Les marchés dérivés seront-ils vraiment encadrés ?

Les produits dérivés ont été à la source de la crise financière. Une grande opacité règne non seulement sur leur composition, mais aussi sur les transactions dont ils sont l'objet. De (timides) efforts sont en cours pour les encadrer.()

Peut-on empêcher les agences de notation de nuire ?

Les agences de notation sont devenues des acteurs incontournables de la finance internationale. Elles sont cependant loin d'être irréprochables.()

Les paradis fiscaux sont-ils en train de disparaître ?

Si la chasse aux fraudeurs fortunés a fait de petits progrès, les comportements fiscaux douteux des multinationales n'ont pas été remis en cause. Ni le rôle des paradis réglementaires dans l'instabilité financière.()

Comment limiter le pouvoir des grandes banques ?

"Trop grosses pour faire faillite", les grandes banques disposent d'un pouvoir d'influence d'autant plus considérable que leurs dirigeants - aux Etats-Unis mais aussi en Europe - entretiennent des liens de plus en plus étroits avec le monde politique.()

Faut-il cloisonner les activités des banques ?

Le fait que les banques puissent pratiquer à la fois des activités de marché et la collecte des dépôts présente des dangers. Des projets de cloisonnement commencent à être mis en oeuvre.()

La finance est intrinsèquement instable

La crise d'aujourd'hui n'est pas le simple résultat d'une série de dysfonctionnements. Elle s'explique avant tout par l'incapacité des mécanismes de marché à réguler la finance.()

L'euro à l'épreuve de la crise

La genèse d'une crise

La crise traduit les profondes faiblesses de la gouvernance économique de la zone euro et l'inadéquation de règles centrées sur les disponibilités budgétaires et aveugles aux dérives de l'endettement privé.()

Les trois péchés originels de l'euro

Une monnaie sans politique, une finance insuffisamment régulée, un mécanisme de gestion de crise inexistant, la crise a révélé les vices de fabrication de la monnaie unique.()

Erreurs et tâtonnements

Comment ce qui n'était qu'une crise localisée, limitée à un petit pays périphérique, s'est transformé en une crise de la zone euro, allant jusqu'à remettre en question la monnaie unique elle-même. En cause : une série d'erreurs de gestion.()

Retour à la récession

Les politiques budgétaires restrictives menées pour rétablir l'équilibre des finances publiques enlisent l'Europe dans une récession qui pourrait s'étendre à toute l'économie mondiale. Ce faisant, elles manquent même leur objectif premier.()

Le pacte budgétaire ou l'indigestion de règles

Le Traité sur la stabilité, la coordination et la gouvernance n'est pas la panacée pour régler les problèmes de la zone euro. Ce n'est pas d'un carcan de règles, aussi sophistiquées soient-elles, dont l'économie européenne a besoin.()

L'Allemagne, un leadership mal assumé

L'Allemagne tient les rênes de l'Union. Mais la stricte discipline budgétaire qu'elle veut imposer à l'Europe risque de nous conduire dans le mur.()

Contradictions françaises

Entre préférence pour la décision centralisée et volonté de préserver le pouvoir des Etats, l'approche française de la politique européenne est dans une impasse stratégique.()

Des économies sinistrées

L'austérité au quotidien

Il y a d'abord les chiffres bruts lus de loin. Les taux d'intérêt qui grimpent, la croissance qui plonge, et le chômage qui ne cesse de gonfler : 25,8  % en Espagne en septembre 2012, ...()

Peut-on sauver la Grèce ?

Les bailleurs de fonds de la Grèce ont imposé au pays un ajustement budgétaire colossal, qui a conduit à une récession d'une rare intensité. Au point de menacer la stabilité politique du pays.()

La Grèce doit-elle quitter l'euro ?

A première vue, une sortie de la zone euro peut paraître une bonne solution pour redonner au pays un avantage compétitif. A y regarder de près, il n'en est rien, pour la ...()

Espagne : dette privée, expiation publique

Les Espagnols paient l'éclatement de la bulle immobilière et une décennie de croissance à crédit. Avec un quart des actifs au chômage, des finances publiques profondément dégradées, des banques très vulnérables, Madrid tente désespérément d'échapper à sa mise sous tutelle par l'Europe.()

L'Irlande malade de ses banques

L'Irlande a renoué avec la croissance en 2011, mais elle n'est pas encore tirée d'affaire. Le coût exorbitant du sauvetage du système bancaire fait peser un lourd fardeau sur l'Etat, tandis que les ménages, appauvris, sont toujours surendettés.()

L'économie allemande pourrait-elle tirer l'Europe ?

Plus en forme que celle de la plupart des pays riches, l'économie allemande devrait néanmoins ralentir en 2012 et 2013. Augmenter les salaires outre-Rhin pourrait y favoriser la demande intérieure et résorber les écarts de compétitivité avec les pays voisins.()

Royaume-Uni : l'herbe n'est pas plus verte sans l'euro

La situation des pays restés en dehors de l'euro ne suscite guère la jalousie. La preuve par le Royaume-Uni.()

Les jeunes entre désespoir et indignation

Les jeunes sont les premières victimes de la crise. Certains se résignent, mais d'autres s'indignent. Sans pour autant remettre en cause le système économique capitaliste.()

Comment la France a traversé la crise jusqu'à présent

L'Hexagone a évité jusqu'ici le sort peu enviable de la Grèce, de l'Espagne ou de l'Irlande. Mais il fait moins bien que nombre de ses voisins, et pas seulement l'Allemagne. Tour d'horizon.()

Rigueur : le risque d'overdose

François Hollande a fait le choix de la rigueur immédiate et de longue durée. Une option qui pourrait plonger la deuxième économie de la zone euro dans la récession.()

Industrie : état d'urgence

Pertes d'emplois, de parts de marché, de poids économique..., l'industrie française se porte mal. Redresser la barre est un travail de longue haleine.()

France : qui sont les victimes de la crise ?

Jeunes, seniors, femmes, immigrés..., la crise frappe avant tout les populations déjà fragiles.()

Des pauvres plus nombreux, des riches plus riches

La pauvreté et les inégalités ont fortement progressé en France en 2010. La crise n'explique pas tout. Le problème est aussi dû à une protection sociale qui ne protège pas assez ceux qui en ont besoin.()

Les voies d'une sortie de crise

La dette, ou comment s'en débarrasser ?

Pour tempérer les conséquences économiques et sociales de la crise, les Etats ont laissé filer les déficits publics. La hausse de la dette publique a ainsi compensé, en partie, le désendettement des ...()

L'Europe peut s'en sortir !

A défaut d'eurobonds, d'autres solutions existent pour pallier les défauts de la zone euro. Mais elles doivent être mises en oeuvre sans attendre.()

L'Europe n'est pas condamnée à la stagnation

La zone euro n'est pas forcément engagée dans une "décennie perdue", comme le Japon des années 1990. Elle pourrait renouer avec la croissance si elle s'en donnait les moyens.()

L'union bancaire, une arme anticrise

Une union bancaire, basée sur une surveillance renforcée des banques et sur un système efficace d'intervention en cas de crise majeure, serait une révolution politique en Europe.

Europe : des règles certes, mais surtout une vision

Jacques Delors revient sur les mesures prises face à la crise et nous livre sa conception du futur de l'Europe.()

Les solutions pour résoudre les crises de dettes

Les Etats surendettés ne pourront compter uniquement sur l'austérité et sur la croissance pour réduire le poids de leur dette. D'autres solutions doivent être explorées, qui toutes ont un coût.()

L'inflation est-elle la solution ?

Les causes de la sagesse des prix depuis quinze ans s'estompent, laissant entrevoir un regain d'inflation. Une solution pour alléger le poids des dettes ?()

Faire payer les riches ?

Le fait que les plus riches contribuent davantage à l'effort collectif est justifié, d'autant qu'ils ont beaucoup profité des déséquilibres de la période précédente.()

Dette publique : les leçons de l'histoire

Sans un environnement monétaire accommodant, les efforts d'assainissement budgétaire sont vains, voire contre-productifs.()

Le défi énergétique européen

Les périodes de crise rendent frileux les politiques en matière d'environnement. Or c'est en jouant à fond la carte de la transition écologique de l'économie que l'Europe peut sortir de son marasme.()

Une stratégie d'avenir pour l'Europe

Une politique d'investissement en faveur de la transition énergétique pourrait rassembler les Européens. Reste à s'en donner les moyens.()

Comment la crise change le monde

Le monde d'après

La crise a révélé les transformations de la hiérarchie économique mondiale. Le centre de gravité de la mondialisation s'est en effet clairement déplacé de l'Occident vers l'Orient. Ce basculement ...()

La crise parachève le basculement du monde

La crise a brisé l'illusion des pays développés d'une croissance alimentée par le crédit. Elle a aussi révélé le rôle déterminant des excédents d'épargne des pays émergents.()

Est-ce la fin de la domination américaine ?

Les Etats-Unis occupent toujours une position dominante dans de nombreux domaines, mais leur hégémonie s'affaiblit alors que montent en puissance les grands pays émergents.()

La crise rattrape les émergents

Les économies émergentes ne seront pas les locomotives de l'activité mondiale. Touchées par la crise européenne, elles paient aussi le prix des excès de la croissance passée et de leurs déséquilibres internes.()

La Chine ne sauvera pas les pays riches

Les pays occidentaux, en panne de croissance, rêvent de bénéficier des effets du développement du marché intérieur chinois. Un espoir largement nourri d'illusions.()

"Un modèle victime de ses propres contradictions"

Michel Aglietta décrypte les fragilités de l'économie chinoise et expose les conditions nécessaires à sa transformation. Un processus qui a commencé, mais qui sera long.()

Les Brics, futurs maîtres du monde ?

La croissance rapide des Brics (Brésil, Russie, Inde, Chine et Afrique du Sud) et des autres pays émergents commence à faire sentir ses effets sur la scène politique internationale. Entretien avec Christophe Jaffrelot.()

L'Afrique est (bien) repartie

Le continent noir traverse plutôt bien la crise et sa démographie constitue un atout pour l'avenir. A condition de surmonter certains obstacles structurels et politiques à son développement.()

La tentation de la démondialisation

La mondialisation de l'économie, qui n'a pas tenu toutes ses promesses, fait aujourd'hui débat. Même chez ses plus chauds partisans.()

Libre-échange ou juste échange ?

Au-delà du débat économique sur les vertus du libre-échange et du protectionnisme, force est de constater que l'échange avec la Chine est désormais inégal. Il serait temps d'envisager la mise en place d'accords objectivement "gagnants" pour tous.()

La mondialisation est-elle réversible ?

La crise financière a montré tout à la fois l'intensité et la vulnérabilité de la mondialisation.()

"La mondialisation est-elle coupable ?"

Désindustrialisation, inégalités, crise écologique..., de quoi la mondialisation est-elle responsable et quelles réponses y apporter  ? Les analyses de deux économistes aux opinions contrastées.()

En guise de conclusion

Pourquoi les économistes ont failli

Les économistes n'ont prévu ni la crise ni ses répercussions. En cause, leur foi excessive dans l'efficience des marchés et leur ignorance des précédents historiques, explique Paul Krugman.()

Annexes

Bibliographie

Nos conseils en matière de livres, de rapports et de sites...

Les mots de la crise

De "ABS" à "Trading", les mots de la crise explicités...



Votre email :
En Kiosque actuellement





Autres ressources

Je m'abonne et je commande



  • Offres enseignants
  • Offres institutions
  • Offres étudiants

  •  
Autres rubriques



<a href="page.php?rub=99"><img src="pics/fr/mes-achats.gif" alt="Mes achats">

alternatives economiques Alternatives Economiques : Contacts | Annonceurs | Informations légales | Signaler un contenu illicite
Abonnements : 12 rue du Cap Vert 21800 Quetigny - Tel 03 80 48 10 25 - Fax 03 80 48 10 34 - accès au formulaire de contact
Rédaction - Alternatives Economiques : 28, rue du Sentier, 75002 Paris - 01 44 88 28 90 - accès au formulaire de contact
© Alternatives Economiques. Toute reproduction ou représentation intégrale ou partielle, par quelque procédé que ce soit, des pages publiées sur ce site est soumise à
l’autorisation de : Alternatives Economiques. Ce site fait l’objet d’une déclaration auprès de la Commission Nationale de l’Informatique et des Libertés sous le numéro 821101
Sommaires des parutions/AEHSP/ n°