Europe : qui peut garantir les droits sociaux ?

Alain Supiot, professeur au Collège de France
Alternatives Economiques n° 364 - janvier 2017
couverture
La fin de la mondialisation ?
janvier 2017

Pour Alain Supiot, la Cour de justice européenne privilégie trop les libertés économiques sur les droits sociaux. Les cours constitutionnelles des Etats doivent lui faire contrepoids.

Ce n'est pas dans un ciel serein qu'au matin du 24 juin 2016, le Brexit a résonné tel un coup de tonnerre en Europe.
Car le ciel européen était déjà depuis des années lourd de menaces politiques et sociales.
Les menaces politiques sont inhérentes au "déficit démocratique" de l'Union européenne, qui n'a cessé de se creuser au fil de référendums dont, depuis 1992, les classes dirigeantes ont pris l'habitude de ne tenir aucun compte s'ils n'allaient pas dans leur sens.


Votre email :
En Kiosque actuellement





Autres ressources

Je m'abonne et je commande



  • Offres enseignants
  • Offres institutions
  • Offres étudiants

  •  
Autres rubriques



<a href="page.php?rub=99"><img src="pics/fr/mes-achats.gif" alt="Mes achats">

alternatives economiques Alternatives Economiques : Contacts | Annonceurs | Informations légales | Signaler un contenu illicite
Abonnements : 12 rue du Cap Vert 21800 Quetigny - Tel 03 80 48 10 25 - Fax 03 80 48 10 34 - accès au formulaire de contact
Rédaction - Alternatives Economiques : 28, rue du Sentier, 75002 Paris - 01 44 88 28 90 - accès au formulaire de contact
© Alternatives Economiques. Toute reproduction ou représentation intégrale ou partielle, par quelque procédé que ce soit, des pages publiées sur ce site est soumise à
l’autorisation de : Alternatives Economiques. Ce site fait l’objet d’une déclaration auprès de la Commission Nationale de l’Informatique et des Libertés sous le numéro 821101
Alternatives Economiques/Actu