Europe : un point noir

Guillaume Duval
Alternatives Economiques n° 364 - janvier 2017
couverture
La fin de la mondialisation ?
janvier 2017

François Hollande a peu fait pour infléchir la politique de l'Union européenne.

L'Europe fait partie des points faibles du bilan de François Hollande.
En 2012, celui-ci avait commencé par la ratification du traité sur la stabilité, la coordination et la gouvernance (TSCG), un texte voulu par Angela Merkel pour renforcer et pérenniser l'austérité budgétaire en Europe.
Durant sa campagne électorale, le futur président avait pourtant promis de renégocier ce traité.
Finalement, il n'en fut rien.
En échange de ce renoncement, l'Union était censée investir 120 milliards d'euros supplémentaires pour relancer l'activité, mais cet argent est resté largement fictif.
Au contraire, le nouveau président fit le choix, dès 2013, de chercher à revenir sous la barre des 3 % du PIB de déficit public.


Votre email :
En Kiosque actuellement





Autres ressources

Je m'abonne et je commande



  • Offres enseignants
  • Offres institutions
  • Offres étudiants

  •  
Autres rubriques



<a href="page.php?rub=99"><img src="pics/fr/mes-achats.gif" alt="Mes achats">

alternatives economiques Alternatives Economiques : Contacts | Annonceurs | Informations légales | Signaler un contenu illicite
Abonnements : 12 rue du Cap Vert 21800 Quetigny - Tel 03 80 48 10 25 - Fax 03 80 48 10 34 - accès au formulaire de contact
Rédaction - Alternatives Economiques : 28, rue du Sentier, 75002 Paris - 01 44 88 28 90 - accès au formulaire de contact
© Alternatives Economiques. Toute reproduction ou représentation intégrale ou partielle, par quelque procédé que ce soit, des pages publiées sur ce site est soumise à
l’autorisation de : Alternatives Economiques. Ce site fait l’objet d’une déclaration auprès de la Commission Nationale de l’Informatique et des Libertés sous le numéro 821101
Alternatives Economiques/Actu