Fin de l'âge d'or pour les remèdes génériques

Sophie Blitman, Journaliste
Alternatives Internationales Hors-série n° 010 - janvier 2012
couverture
L'état de la mondialisation 2012
janvier 2012

La législation internationale sur les médicaments se durcit, restreignant les possibilités de produire des génériques. Les grands perdants ? Les populations des pays du Sud.

Les millions d'êtres humains qui, dans les pays pauvres, souffrent du sida, de la malaria et d'autres maladies endémiques, seront-ils les victimes de la guerre que livrent les grands laboratoires pharmaceutiques pour le renforcement de leurs droits de propriété intellectuelle ?
Cette offensive pourrait en effet remettre en cause l'un des acquis les plus importants de la dernière décennie en matière de santé publique : la baisse spectaculaire des prix des traitements grâce à la diffusion des médicaments génériques.
Aujourd'hui, les deux tiers des médicaments consommés dans les pays en voie de développement sont des génériques.
En Afrique, c'est même le cas pour 90 % des antirétroviraux (ARV) utilisés pour traiter le sida.


Votre email :
En Kiosque actuellement





Autres ressources

Je m'abonne et je commande



  • Offres enseignants
  • Offres institutions
  • Offres étudiants

  •  
Autres rubriques



<a href="page.php?rub=99"><img src="pics/fr/mes-achats.gif" alt="Mes achats">

alternatives economiques Alternatives Economiques : Contacts | Annonceurs | Informations légales | Signaler un contenu illicite
Abonnements : 12 rue du Cap Vert 21800 Quetigny - Tel 03 80 48 10 25 - Fax 03 80 48 10 34 - accès au formulaire de contact
Rédaction - Alternatives Economiques : 28, rue du Sentier, 75002 Paris - 01 44 88 28 90 - accès au formulaire de contact
© Alternatives Economiques. Toute reproduction ou représentation intégrale ou partielle, par quelque procédé que ce soit, des pages publiées sur ce site est soumise à
l’autorisation de : Alternatives Economiques. Ce site fait l’objet d’une déclaration auprès de la Commission Nationale de l’Informatique et des Libertés sous le numéro 821101
Alternatives Economiques/Actu