Inégalités : galère à temps plein pour femmes à temps partiel

Christelle Morel et Martine Rossard
Alternatives Economiques n° 329 - novembre 2013
couverture
Licenciements, inégalités, pauvreté : on fait quoi ?
novembre 2013

La nouvelle loi de sécurisation de l'emploi prévoit de mieux réguler les emplois à horaires réduits et éclatés. Il semble cependant peu probable que ce soit suffisant.

Annette [1] a travaillé en sous-traitance de 2009 à fin 2012 comme femme de chambre dans un hôtel 4 étoiles à Paris.
Son contrat à durée indéterminée(CDI) à temps partiel prévoyait 4 heures de travail par jour sur une base mensualisée.
Mais elle devait obligatoirement nettoyer de 18 à 25 chambres, alors que chaque pièce nécessite au moins 20 minutes de travail.
Sans compter les temps de battement : "Quand le client n'est pas sorti, tu attends, tu restes derrière la porte, sans être payée", précise Annette.


Votre email :
En Kiosque actuellement





Autres ressources

Je m'abonne et je commande



  • Offres enseignants
  • Offres institutions
  • Offres étudiants

  •  
Autres rubriques



<a href="page.php?rub=99"><img src="pics/fr/mes-achats.gif" alt="Mes achats">

alternatives economiques Alternatives Economiques : Contacts | Annonceurs | Informations légales | Signaler un contenu illicite
Abonnements : 12 rue du Cap Vert 21800 Quetigny - Tel 03 80 48 10 25 - Fax 03 80 48 10 34 - accès au formulaire de contact
Rédaction - Alternatives Economiques : 28, rue du Sentier, 75002 Paris - 01 44 88 28 90 - accès au formulaire de contact
© Alternatives Economiques. Toute reproduction ou représentation intégrale ou partielle, par quelque procédé que ce soit, des pages publiées sur ce site est soumise à
l’autorisation de : Alternatives Economiques. Ce site fait l’objet d’une déclaration auprès de la Commission Nationale de l’Informatique et des Libertés sous le numéro 821101
Alternatives Economiques/Actu