Kirghizistan : faire la paix après les pogroms

Asel Doolotkeldieva, Doctorante à l'université d'Exeter (Royaume-Uni)
Alternatives Internationales Hors-série n° 010 - janvier 2012
couverture
L'état de la mondialisation 2012
janvier 2012

Après les affrontements de 2010 entre Kirghiz et Ouzbeks, la réconciliation nationale n'est pas au rendez-vous. Et la justice rend des jugements partisans qui crispent la situation.

En juin 2011, le gouvernement du Kirghizistan a commémoré le premier anniversaire des affrontements entre populations ouzbeks et kirghiz, qui s'étaient soldés par environ 470 tués, 2 000 blessés et 400 000 déplacés.
Deux mois après le renversement par l'opposition, le 7 avril 2010, du président Kourmanbek Bakiev, dont la dérive autoritaire était manifeste depuis son accession au pouvoir en 2005, les trois provinces du sud du pays, Och, Jalal-Abad et Batken, où cohabitent Ouzbeks et Kirghiz, avaient en effet connu un déferlement de violences interethniques sur fond de crise politique.
Les facettes de ce conflit sont multiples.
Il s'enracine, en premier lieu, dans le manque de terres disponibles, qui pousse à l'exode rural et avive les tensions entre les deux communautés.


Votre email :
En Kiosque actuellement





Autres ressources

Je m'abonne et je commande



  • Offres enseignants
  • Offres institutions
  • Offres étudiants

  •  
Autres rubriques



<a href="page.php?rub=99"><img src="pics/fr/mes-achats.gif" alt="Mes achats">

alternatives economiques Alternatives Economiques : Contacts | Annonceurs | Informations légales | Signaler un contenu illicite
Abonnements : 12 rue du Cap Vert 21800 Quetigny - Tel 03 80 48 10 25 - Fax 03 80 48 10 34 - accès au formulaire de contact
Rédaction - Alternatives Economiques : 28, rue du Sentier, 75002 Paris - 01 44 88 28 90 - accès au formulaire de contact
© Alternatives Economiques. Toute reproduction ou représentation intégrale ou partielle, par quelque procédé que ce soit, des pages publiées sur ce site est soumise à
l’autorisation de : Alternatives Economiques. Ce site fait l’objet d’une déclaration auprès de la Commission Nationale de l’Informatique et des Libertés sous le numéro 821101
Alternatives Economiques/Actu