La crise s'invite en vacances

Claire Alet
Alternatives Economiques n° 315 - juillet 2012
À lire également
couverture
Les inégalités en France

Avec la crise, les vacanciers européens seront moins nombreux cette année ou se feront plus économes. Mais tous ne se serreront pas la ceinture.

Cette année, je ne partirai pas en vacances.
L'année dernière, j'avais passé une semaine en camping et une autre dans une maison familiale.
Mais en 2012, on ressent vraiment l'impact de la crise ", témoigne Mario, artiste peintre espagnol de 46 ans, vivant à Barcelone.
Comme lui, c'est plus de deux Européens sur cinq (42 %) qui ne prendront pas la route des vacances (*) cet été, d'après le baromètre Ipsos-Europ assistance publié fin mai dernier et réalisé dans sept pays [1].
C'est huit points de plus que l'année dernière et le score le plus élevé depuis la création de ce baromètre annuel en 2000.


Votre email :
En Kiosque actuellement





Autres ressources

Je m'abonne et je commande



  • Offres enseignants
  • Offres institutions
  • Offres étudiants

  •  
Autres rubriques



<a href="page.php?rub=99"><img src="pics/fr/mes-achats.gif" alt="Mes achats">

alternatives economiques Alternatives Economiques : Contacts | Annonceurs | Informations légales | Signaler un contenu illicite
Abonnements : 12 rue du Cap Vert 21800 Quetigny - Tel 03 80 48 10 25 - Fax 03 80 48 10 34 - accès au formulaire de contact
Rédaction - Alternatives Economiques : 28, rue du Sentier, 75002 Paris - 01 44 88 28 90 - accès au formulaire de contact
© Alternatives Economiques. Toute reproduction ou représentation intégrale ou partielle, par quelque procédé que ce soit, des pages publiées sur ce site est soumise à
l’autorisation de : Alternatives Economiques. Ce site fait l’objet d’une déclaration auprès de la Commission Nationale de l’Informatique et des Libertés sous le numéro 821101
Alternatives Economiques/Actu