Alternatives Economiques
Poche n°50
Juin 2011

J'achète ce numéro
> 9,50 €

J'achète la version numérique
chez LeKiosk

La France et ses territoires

Ce hors-série poche d'Alternatives Economiques invite à un vaste tour de France des territoires face à la crise, avec 33 zones d'emplois passés au crible. Croissance verte, réforme des collectivités territoriales, organisation des finances publiques... « La France et ses territoires », inspiré des travaux de l'économiste Laurent Davezies, fait le point sur les enjeux du développement local.


Un outil de référence, réalisé en partenariat avec l'Assemblée des communautés de France (ADCF), la Caisse des dépôts et consignations (CDC) et l'Institut CDC pour la recherche.


Hors-série poche n°50 (160 pages)



Editorial

Tour de France

Saint-Flour, Thionville, Saint-Brieuc, Ajaccio, Perpignan, La Plaine Saint-Denis..., c'est à un vaste tour de France que nous vous invitons avec ce hors-série. L'Hexagone se caractérise en effet par ...

Une France plurielle face à la crise

Une France plurielle face à la crise

Les grandes métropoles ont plutôt bien résisté à la crise, de même que les territoires où l'emploi public est très présent et ceux qui dépendent du tourisme. En revanche, les bassins d'emploi industriels, déjà en difficulté, ont beaucoup souffert, ainsi que ceux qui vivent d'abord des transferts sociaux ou des pensions des retraités.()

«  Une cohésion territoriale de plus en plus grande »

Longtemps ignorée, l'approche économique des territoires révèle la variété des dynamiques locales. Elle fait également apparaître la force de la solidarité territoriale. Une solidarité qui ne doit cependant pas faire oublier les déséquilibres qui nous fragilisent.()

Une France à plusieurs visages

Les différents agencements des sources de revenus que sont la production, la consommation et la redistribution publique ont permis d'élaborer une typologie des territoires selon leurs caractéristiques économiques.()

Les territoires productifs

Les territoires productifs

Les territoires dits " productifs " se caractérisent par des revenus provenant essentiellement de la vente à l'extérieur des biens et des services qu'ils produisent. Se situant principalement entre la Loire et la Somme, ces espaces sont souvent très fragiles économiquement, une situation aggravée par la crise.()

De Mantes à Poissy

Entre Paris et la Normandie, routes et voies ferrées longent la Seine, favorisant la concentration des activités et de la population dans la vallée. Après la guerre, ce territoire est devenu l'un des coeurs industriels de la région capitale, avant de voir sa place contestée.()

Epernay

La zone d'emploi d'Epernay, à 30 kilomètres au sud de Reims, est tout entière tournée vers le champagne. Le coeur de la célèbre Côte des blancs est pour beaucoup dans l'économie de la région Champagne-Ardenne. La zone d'Epernay appartient toutefois à la " diagonale du vide " française, qui bénéficie peu de la proximité francilienne.

Vitré

La zone de Vitré est portée par une dynamique que même la crise n'a pas démentie. Ce pôle industriel est un bel exemple de réussite du modèle breton, attirant nouveaux résidents et activités en nombre au cours des dernières décennies.()

Orléans

Orléans est un territoire hybride : une capitale de région à 130 kilomètres de Paris, assez loin pour garder son autonomie et assez proche pour bénéficier d'un mouvement de déconcentration des actifs et des emplois. D'où un territoire très productif, mais avec d'importants traits métropolitains, comme un secteur tertiaire et un emploi public très présent.()

Montbéliard

Au creux du Jura et aux portes de l'Alsace, Montbéliard est typique des zones fortement dépendantes de l'industrie. De plus, elle est très spécialisée dans un des secteurs les plus exposés : l'automobile. Elle a, de ce fait, payé un lourd tribut à la crise. Les élus locaux réfléchissent aujourd'hui à sa revitalisation à l'échelle de l'aire urbaine de Belfort-Montbéliard.()

Le Segréen-Sud-Mayenne

Le Segréen est un îlot industriel perdu dans le bocage des Pays-de-la-Loire. A une quarantaine de kilomètres au nord d'Angers, cette zone d'emploi s'est développée au XIXe siècle autour de mines d'ardoise et de fer. L'industrie d'aujourd'hui, propre au territoire, est encore l'héritière de cette histoire.()

Flers

L'agglomération de Flers est au centre de l'un de ces vieux bassins industriels nés autour de mines. Il détonne dans une Basse-Normandie plus rurale. Si la crise y a été dure, le recul de l'emploi et de la population semble partiellement enrayé.()

Les territoires dépendants des ressources publiques

Les territoires dépendants des ressources publiques

Les territoires dont les revenus proviennent massivement des emplois publics sont souvent des chefs-lieux de canton, de département ou de région. Quels seront les effets de la réforme de l'Etat sur leur économie  ? Les grandes villes résisteront probablement mieux que les petites.()

Poitiers

Capitale du Poitou-Charentes et chef-lieu de la Vienne, Poitiers est un exemple typique de zone à dominante publique. Dans la continuité de cette fonction, le tertiaire s'y développe bien. Un profil qui s'est avéré un atout pendant la crise.()

Limoges

Capitale du Limousin, Limoges offre depuis longtemps de nombreux emplois publics, dont le poids a été renforcé par le déclin de l'industrie. Concentrant la grande majorité des emplois de la région, l'agglomération s'attache à diversifier ses activités.()

Moulins

En Auvergne, Moulins, la préfecture de l'Allier, a pu compter un temps sur le secteur public pour réduire l'impact des crises, mais cet amortisseur lui a dernièrement fait défaut. Pour développer son attractivité, le territoire mise sur la logistique.()

Ajaccio

Ajaccio cumule les traits d'une capitale et ceux des territoires Corse : le poids de l'emploi public y est très important, ainsi que celui du tourisme, même s'il y est moins dominant que sur le reste de l'île.()

Saint-Brieuc

Le fait que le nord de la Bretagne soit moins dynamique industriellement que le sud et l'est fait ressortir le poids de l'emploi public dans la zone d'emploi de Saint-Brieuc, préfecture des Côtes-d'Armor.()

Les territoires résidentiels

Les territoires résidentiels

Les revenus du tourisme et les pensions des retraités ont en commun de provenir de l'extérieur d'un territoire pour nourrir des consommations essentiellement locales. Les territoires où ce type de ressources domine n'ont pas été épargnés par la crise.()

Le Sud des Landes

Le Sud des Landes compte aujourd'hui parmi les zones les plus attractives de France. Les nouveaux habitants s'y pressent, comme les touristes sur le littoral, induisant un remarquable dynamisme de l'emploi. Un accueil qui exige toutefois des aménagements pour maintenir la qualité de vie à long terme.()

La Maurienne

Au coeur des Alpes, la Maurienne attire de très nombreux touristes, au point d'en tirer la moitié de ses revenus. La vallée butte sur la frontière italienne, mais a été désenclavée par l'autoroute et le TGV, qui lui offrent un nouveau dynamisme économique et démographique.()

Gisors

Aux marges de l'Ile-de-France, ce territoire de Haute-Normandie a bénéficié de l'arrivée de nombreuses familles d'actifs. Beaucoup travaillent ailleurs, mais choisissent l'un de ses petits villages pour s'offrir une maison. Et l'économie se tourne vers les services pour répondre aux nouveaux besoins.()

Draguignan

Draguignan et ses alentours sont aujourd'hui l'un des territoires les plus attractifs de la région Provence-Alpes-Côte d'Azur. Bien irrigué par les transports, offrant de l'espace quand le littoral est saturé, Draguignan crée des emplois, mais n'accueille pas encore de grosses entreprises.()

Perpignan

La zone d'emploi de Perpignan participe de ce grand Sud qui attire touristes et résidents en nombre. Epousant les contours du département des Pyrénées-Orientales, elle illustre aussi les difficultés découlant d'un dynamisme démographique que l'économie peine à suivre.()

Saint-Flour

La zone d'emploi de Saint-Flour est un territoire essentiellement rural, où l'agriculture encore très présente s'étiole, mais où les touristes se plaisent. Depuis quelques années, elle connaît une mutation : l'arrivée de nouveaux habitants autour de la ville centre stimule l'économie.()

Vichy

La zone d'emploi de Vichy est un territoire contrasté. La ville centre est connue pour le thermalisme qui l'a enrichie. En revanche, loin de cette image touristique, les communes alentour se sont tôt développées au rythme de l'industrie. Dans l'un et l'autre cas, les restructurations ont été importantes et la situation reste difficile.()

Montceau-les-Mines

La zone d'emploi de Montceau-les-Mines se distingue par l'importance des revenus liés aux pensions de retraite. Mais par défaut, car cela tient surtout à la faiblesse des autres sources de revenus dans une économie qui se remet difficilement de la disparition des mines qui ont fait l'histoire de la ville.()

Les territoires très dépendants des ressources sociales

Les territoires très dépendants des ressources sociales

Les territoires dont les revenus dépendent le plus des prestations sociales sont de plusieurs types. Parmi eux, on trouve en effet des territoires désindustrialisés situés ...()

Le Valenciennois

Après avoir connu des heures fastes en tant que puissance industrielle, la désindustrialisation a laissé le Valenciennois dévasté. Si la zone reste fragile, la trajectoire du taux de chômage laisse cependant entrevoir un rebond sensible de l'activité.()

Saint-Quentin

De son industrie textile ancienne et puissante, Saint-Quentin a conservé une population ouvrière importante et peu diplômée. Le taux de chômage - très élevé - est le reflet de cette situation aggravée par les difficultés d'une industrie toujours très présente.()

Thionville

Thionville est un de ces bassins que les gisements miniers ont inscrit très tôt dans l'histoire industrielle. Et qui ont beaucoup souffert de la désindustrialisation. Après des années de pertes d'emplois et d'habitants, ce territoire retrouve depuis peu un certain dynamisme, grâce notamment au voisinage du Luxembourg.()

Marmande-Casteljaloux

De tradition agricole, la zone d'emploi de Marmande-Casteljaloux est marquée par une forte précarité de l'emploi des saisonniers et par le poids des agriculteurs à la retraite. Comme beaucoup de zones rurales, il lui est difficile d'attirer et de développer des entreprises importantes. Mais le dynamisme aquitain y a néanmoins des retombées positives.()

Fécamp

L'histoire de Fécamp a été marquée par la pêche à la morue. Le déclin de la grande pêche a cependant sonné le glas de cette économie. La zone d'emploi peine aujourd'hui à se reconvertir et sa population dépend de plus en plus du Havre pour son travail.()

Les territoires mixtes et les métropoles

Les territoires mixtes et les métropoles

Certains territoires, majoritairement des grandes villes, associent plusieurs types de ressources. Ces territoires aux ressources mixtes sont ceux qui résistent le mieux à la crise, qui a en partie épargné les secteurs à haute valeur ajoutée.()

La Plaine Saint-Denis - Plaine Commune

Jouxtant le nord de Paris, La Plaine Saint-Denis était un des hauts lieux industriels de la région parisienne. Avant que la roue tourne. Avec la communauté d'agglomération Plaine Commune, elle a réussi sa reconversion, devenant l'un des bassins d'emploi les plus dynamiques de l'Ile-de-France.()

Plateau de Saclay

Au sud de Paris, le plateau de Saclay rassemble depuis une cinquantaine d'années de nombreuses universités et institutions de recherche. Le gouvernement, rêvant de Silicon Valley, a décidé de relancer les investissements publics dans le cadre d'une opération d'intérêt national.()

Rennes

Capitale de la région Bretagne, Rennes rassemble de très nombreuses activités de services et de recherche qui ont su résister à la crise. Mais suite aux difficultés rencontrées par l'usine PSA Peugeot Citroën, l'agglomération se lance dans le numérique et l'économie verte.()

Toulouse

En trente ans, Toulouse est devenue une métropole d'envergure européenne, portée par l'activité aéronautique. Au coeur de la première région française en termes de croissance économique, cette agglomération frappe par son dynamisme. Prochaine étape : la diversification de son tissu industriel.()

Strasbourg

La dernière crise économique n'a pas épargné le tissu industriel de Strasbourg. La capitale alsacienne dispose néanmoins d'atouts conséquents pour rebondir : l'expérience d'une métropolisation réussie, son statut international et sa position de carrefour à deux pas de l'Allemagne.()

Grenoble

Rassemblant de très nombreux chercheurs sur son territoire, Grenoble a su développer des filières d'excellence dans les nouvelles industries. Et si l'agglomération n'échappe pas à la crise, son investissement important dans l'innovation lui permettra d'en limiter les impacts.()

Aix-en-Provence

Depuis le début des années 2000, la zone d'emploi d'Aix-en-Provence est l'une des plus dynamiques de l'Hexagone. Accueillant de nombreuses entreprises high-tech, elle n'a pas eu à souffrir de la crise. Mais elle se cherche encore un développement durable.()

Pau

Située aux pieds des Pyrénées, l'agglomération de Pau doit faire face à de nombreux défis : la reconversion de l'activité historique pétrochimique de Lacq, le développement des transports face à un relatif enclavement et la concurrence encombrante de Toulouse et de Bordeaux.()

Les leviers du développement local

L'articulation des pouvoirs sur le plan local

L'architecture territoriale française est souvent critiquée pour sa complexité. Mais la réforme des collectivités locales de 2010 ne devrait guère permettre une action plus efficace.()

L'autonomie fiscale réduite à la portion congrue

La suppression de la taxe professionnelle a conduit à une profonde révision du financement des collectivités territoriales. Le nouveau dispositif réduit fortement leur autonomie fiscale, notamment celle des régions, sans réforme de fond de la fiscalité locale.()

" Les collectivités territoriales, garantes des emplois de demain "

Même si la réforme des collectivités territoriales renforce le mouvement de regroupement intercommunal en France, il manque une vraie clarification des compétences des différents échelons. Par ailleurs, les collectivités doivent faire face à une réduction de leurs moyens budgétaires, malgré un rôle de développement local de plus en plus crucial.()

Redynamiser les territoires productifs

D'un côté, l'Etat multiplie les dispositifs pour soutenir l'industrie française, de l'autre, les collectivités parient sur l'attractivité de leur territoire pour faire venir ou garder les entreprises. Mais comment prendre vraiment en compte les transformations à l'oeuvre aujourd'hui dans l'industrie ?()

" Nous ne faisons pas le même métier dans les différentes régions "

Interlocuteur financier privilégié des collectivités, la Caisse des dépôts joue un rôle majeur dans le développement économique local. Elle cherche à être dans ses interventions au plus près des besoins spécifiques de chaque territoire.()

L'organisation des territoires en Europe

Le poids économique des collectivités locales ne cesse de progresser en Europe sous l'effet des politiques de décentralisation. Il n'empêche, l'organisation institutionnelle n'est pas homogène au sein de l'Union européenne. Petit tour d'horizon des différentes pratiques.()

Les agences de développement face à la crise

Partout en Europe, des projets territoriaux sont menés par des agences de développement, pour améliorer la compétitivité d'un territoire, pour le réindustrialiser, le revitaliser...()



Votre email :
En Kiosque actuellement





Autres ressources

Je m'abonne et je commande



  • Offres enseignants
  • Offres institutions
  • Offres étudiants

  •  
Autres rubriques



<a href="page.php?rub=99"><img src="pics/fr/mes-achats.gif" alt="Mes achats">

alternatives economiques Alternatives Economiques : Contacts | Annonceurs | Informations légales | Signaler un contenu illicite
Abonnements : 12 rue du Cap Vert 21800 Quetigny - Tel 03 80 48 10 25 - Fax 03 80 48 10 34 - accès au formulaire de contact
Rédaction - Alternatives Economiques : 28, rue du Sentier, 75002 Paris - 01 44 88 28 90 - accès au formulaire de contact
© Alternatives Economiques. Toute reproduction ou représentation intégrale ou partielle, par quelque procédé que ce soit, des pages publiées sur ce site est soumise à
l’autorisation de : Alternatives Economiques. Ce site fait l’objet d’une déclaration auprès de la Commission Nationale de l’Informatique et des Libertés sous le numéro 821101
Sommaires des parutions/AEHSP/ n°