Dossier Mutations des systèmes productifs en France

La Guadeloupe, un an après

Philippe Frémeaux
Alternatives Economiques n° 290 - avril 2010

Depuis la grève qui a paralysé l'île quarante-quatre jours l'an passé, rien n'a été fait pour sortir la Guadeloupe du mal-développement. Embarquement pour Pointe-à-Pitre.

Le 4 mars 2009, le protocole d'accord signé par le LKP (1) et les pouvoirs publics nationaux et locaux mettait fin au spectaculaire mouvement de grève qui venait de paralyser la Guadeloupe durant quarante-quatre jours, pour protester contre la vie chère.
Mais cette mobilisation exceptionnelle - près de 70 000 personnes sont descendues dans la rue jour après jour dans cette île de 405 000 habitants - avait aussi des racines plus profondes.
Notamment l'aspiration à sortir de cette "économie coloniale de consommation", forme renouvelée du pacte colonial, que dénonce Elie Domota, porte-parole du LKP et secrétaire général de l'UGTG, le principal syndicat local.


Votre email :
En Kiosque actuellement





Autres ressources

Je m'abonne et je commande



  • Offres enseignants
  • Offres institutions
  • Offres étudiants

  •  
Autres rubriques



<a href="page.php?rub=99"><img src="pics/fr/mes-achats.gif" alt="Mes achats">

alternatives economiques Alternatives Economiques : Contacts | Annonceurs | Informations légales | Signaler un contenu illicite
Abonnements : 12 rue du Cap Vert 21800 Quetigny - Tel 03 80 48 10 25 - Fax 03 80 48 10 34 - accès au formulaire de contact
Rédaction - Alternatives Economiques : 28, rue du Sentier, 75002 Paris - 01 44 88 28 90 - accès au formulaire de contact
© Alternatives Economiques. Toute reproduction ou représentation intégrale ou partielle, par quelque procédé que ce soit, des pages publiées sur ce site est soumise à
l’autorisation de : Alternatives Economiques. Ce site fait l’objet d’une déclaration auprès de la Commission Nationale de l’Informatique et des Libertés sous le numéro 821101
Alternatives Economiques/Actu