Le courrier des lecteurs de janvier 2017


Alternatives Economiques n° 364 - janvier 2017
couverture
La fin de la mondialisation ?
janvier 2017

 

 

Surpêche

"Je me permets de réagir à l'article sur la pêche paru dans Alternatives Economiques de novembre. Je suis d'accord avec le constat global qui y est fait sur l'épuisement des ressources et le pillage industriel des océans. Toutefois, si pillage industriel il y a, c'est à mon avis dans les eaux sous juridiction des Etats côtiers (les zones économiques exclusives, ZEE) qu'il est le plus important, (…) étant donné que les eaux les plus poissonneuses sont les eaux côtières, notamment quand il y a un plateau continental étendu. (…) Le fait que les Etats côtiers aient des compétences dans leur ZEE n'est nullement une assurance de bonne gestion et de préservation des ressources de pêche. Tout d'abord, les Etats sont soumis à la pression de leurs propres pêcheurs, qui veulent maximiser à court terme leurs captures. Ensuite, il y a le problème de la pêche illégale par de gros navires dans les eaux côtières. Celle-ci peut malheureusement trop souvent se faire sans trop de risques d'être pris, à cause du manque de moyens de surveillance. Il suffit de penser qu'il est déjà difficile pour les pays développés de surveiller correctement leurs eaux pour imaginer à quel point cette tâche est presque du domaine de l'impossible pour des pays en développement."
Michel Morin

Masochisme

"Je ne comprends pas le masochisme d'Alternatives Economiques : pourquoi publier le courrier de Raymond Pallies, qui, se prenant pour le pape, décrète que votre revue sera à l'Index librorum prohibitorum ? Quelle horreur ! Alternatives Economiques est devenu un journal de "militantisme politique" ? Raymond, il va falloir vous y faire : jetez simplement un coup d'oeil sur la carte de la presse que publie ce mois Le Monde diplomatique : c'est ahurissant, la politique est partout et, pire, elle est aux mains de financiers, pas du tout militants eux ! Par pitié, Alternatives Economiques, laissez passer ces critiques stériles qui, par ailleurs, peuvent être contre-productives pour un lecteur qui trouve votre revue par hasard et tombe sur cette opinion."
Michel Dury

Economie autrement

"J'ai eu la chance de pouvoir assister aux conférences "Economie autrement" organisées par votre magazine à Dijon, fin novembre. Simple citoyenne, consciente des enjeux qui nous menacent et souhaitant léguer un patrimoine correct à mes petits-enfants, je suis passionnée par les alternatives au modèle libéral, impérialiste et dangereux qui a mené ce monde d'après-guerre et avec lequel j'ai construit ma vie d'adulte pendant les Trente Glorieuses. J'ai trouvé la majorité des interventions passionnantes, même si j'ai aussi noté quelques inexactitudes ou constats tronqués, voire hypocrites. Je relève toutefois de ces journées un problème majeur : l'économie autrement semble répéter les mêmes avatars que l'autre modèle. A savoir, si j'en juge par les théoriciens du mouvement qui sont intervenus durant ces journées, un modèle porté par des clercs blancs, âgés et masculins, qui laisse à nouveau peu de place à la diversité de notre population, principalement, plaqués d'en haut par une élite bourgeoise, qui fait encore peu de place aux constats et vécus de terrain ! Est-ce à croire que la diversité ne s'est pas encore emparée de ces sujets ou bien que ceux qui font au quotidien l'économie autrement n'ont nul besoin de grands discours pour "faire" ? (…) Merci quand même pour ces journées pendant lesquelles j'ai découvert plein de raisons d'espérer pour le futur, notamment grâce aux "faiseux" du quotidien et de terrain."
Danielle Malas

Pollution

Réponse à notre article en ligne qui critiquait la "gratuité" des transports en commun lors des pics de pollution, NDLR.
"Je suis écolo, je n'ai pas de voiture, je paie "plein pot" mon abonnement aux transports en commun et je suis heureux qu'ils soient gratuits pour les conducteurs qui ne conduiront pas, car cela aura un effet incitatif positif. Les premiers responsables ne sont pas les conducteurs qui polluent mais les gouvernements successifs qui continuent à autoriser et à subventionner les voitures essence ou diesel en centre-ville à cause des pressions des lobbies. Il ne faut pas se jeter la pierre entre concitoyens !"
Tom Rivière (commentaire facebook)

Indicateurs : déception

"J'ai reçu un mail de votre part m'invitant à faire à nouveau un don au profit de votre publication. J'ai cependant un peu le sentiment de payer plus pour avoir moins. En effet, j'ai été très déçu de constater que votre hors-série "Les chiffres 2017" ne comportait plus les tableaux mondiaux des indicateurs économiques par pays (population, fertilité, vie, solde migratoire, santé, CO2, PIB, exportations, inflation, chômage, etc.) que j'ai toujours trouvés depuis les nombreuses années que je suis abonné et qui sont pour moi importants et précieux."
Michel Alexandre


Alternatives Economiques n° 364 - janvier 2017
 Commentaires
, le 03/01/2017 à 10:00
"Masochisme Michel Dury", ce courrier fait l'éloge de la censure. Le pluralisme des idées n'a t-il plus cours en France ? Quelle curieuse conception de la démocratie. Cette attitude inquiétante révèle des penchants au sein des Français pour la démocrature ( très présente dans les extrêmes droite ou gauche)
 Commenter cet article
J'ai déjà un compte, je m'identifie :

Mot de passe oublié?

Je n'ai pas de compte, je m'inscris :

Votre email :
En Kiosque actuellement





Autres ressources

Je m'abonne et je commande



  • Offres enseignants
  • Offres institutions
  • Offres étudiants

  •  
Autres rubriques



<a href="page.php?rub=99"><img src="pics/fr/mes-achats.gif" alt="Mes achats">

alternatives economiques Alternatives Economiques : Contacts | Annonceurs | Informations légales | Signaler un contenu illicite
Abonnements : 12 rue du Cap Vert 21800 Quetigny - Tel 03 80 48 10 25 - Fax 03 80 48 10 34 - accès au formulaire de contact
Rédaction - Alternatives Economiques : 28, rue du Sentier, 75002 Paris - 01 44 88 28 90 - accès au formulaire de contact
© Alternatives Economiques. Toute reproduction ou représentation intégrale ou partielle, par quelque procédé que ce soit, des pages publiées sur ce site est soumise à
l’autorisation de : Alternatives Economiques. Ce site fait l’objet d’une déclaration auprès de la Commission Nationale de l’Informatique et des Libertés sous le numéro 821101
Alternatives Economiques/Actu