Alternatives Internationales
Hors-série n°11
Juillet 2012

J'achète ce numéro
> 9,50 €

J'achète la version numérique
chez LeKiosk

J'achète la version numérique
chez Journaux.fr

Les guerres des matières premières


Ce hors-série a été réalisé en partenariat avec CyclOpe, l'annuaire des marchés mondiaux.



Editorial

Malédiction !

La malédiction des matières premières, c'est, croit-on, surtout un problème de pauvres. Un malheur qui accable les États du Sud incapables de convertir leur rente pétrolière, agricole ou minière en ...

Energie

La révolution énergétique attendra

Malgré la multiplication des tensions politiques, économiques et écologiques qu'ils suscitent, pétrole, gaz et charbon restent un horizon indépassable. Les chances d'amorcer la transition énergétique, pourtant nécessaire, sont bien faibles.()

Décarboner l'économie mondiale

Les énergies fossiles sont la principale cause du changement climatique : sur 49 milliards de tonnes équivalent CO2 émises par an par l'humanité, 30 milliards proviennent de la combustion de ...()

Le vieux charbon fait de la résistance

Pour les Occidentaux, il incarne l'industrie du XIXe siècle, ses usines et ses mines. En Asie, il est synonyme de développement et de richesse. Peu cher, facile à produire et quasiment inépuisable, le charbon pourrait bien être l'énergie de demain. Au détriment de l'écologie.()

Les Américains vont-ils inonder le marché du gaz ?

Contraintes techniques et économiques obligent, le marché du gaz naturel est cloisonné d'une région à l'autre. Pour longtemps  ? Les États-Unis, forts de leurs gisements, pourraient devenir un exportateur mondial et faire baisser les prix. Sauf s'ils décident de le garder pour eux.()

Gaz de schiste : forage au centre de la Terre

Contrairement à la France, les États-Unis, la Chine ou la Russie n'hésitent pas à creuser quatre kilomètres sous-terre pour exploiter le très polluant gaz de schiste. Quitte à dégrader les nappes phréatiques et à accélérer le dérèglement climatique.()

Les États-Unis sont pleins d'énergies

Pétrole, gaz de schiste, éthanol abondent tellement sur le sol américain, que la première puissance mondiale accroît son taux d'indépendance énergétique. Au prix fort pour l'environnement.()

Le pétrole n'est pas en voie de disparition

La hausse massive et continue du prix du baril ne ralentit pas la consommation. Au contraire, elle encourage les producteurs à exploiter les réserves de pétrole non conventionnel, dont l'extraction est désormais rentable. Et elles sont immenses.()

Les microalgues, futur carburant ?

Les microalgues pourraient avantageusement remplacer les agrocarburants. Leur exploitation est plus écologique et ne mange pas l'espace agricole. Mais la route est encore longue.()

Les agrocarburants, une fausse bonne idée ?

Présentés comme une alternative viable au pétrole, les agrocarburants ont séduit bien des États, Brésil et États-Unis en tête. Mais après dix ans d'investissements et de subventions massifs, leurs dégâts écologiques et sociaux apparaissent plus clairement que leurs vertus.()

Suer à grosses gouttes d'huile de palme

En Malaisie, Arulsan Edris cultive des palmiers pour en vendre l'huile. Au milieu des cobras et des rats, il gagne tout juste de quoi vivre.()

Pétrole et football, même combat !

Les grandes fortunes russes, chinoises ou qataries, issues du commerce des matières premières, investissent massivement dans les club de football. Les joueurs sont-ils une marchandise comme les autres ?()

Le marché du carbone est devenu une usine à gaz

Pour inciter ses industriels à moins polluer, l'Union européenne a créé un système d'échange de permis d'émissions de CO2 qui récompense les entreprises vertueuses et sanctionne celles qui dépassent les quotas fixés. Un mécanisme aujourd'hui en panne.

Les " brigades du clic ", arnaqueurs vaporeux

À chaque marché ses fraudeurs et ses voleurs. Celui du carbone est infiltré par des mafias et des escrocs à la petite semaine, qui derrière leurs écrans d'ordinateur, détournent des milliards d'euros. Une prise de risque minimale pour un profit maximal au frais d'États impuissants.()

Histoire

Pétrole : l'autre nerf de la guerre

Les conflits du XXe siècle ont prouvé que pétrole et guerre sont intimement liés. Pendant les deux Guerres mondiales, en particulier, l'or noir était un enjeu stratégique et militaire.

Elf-Aquitaine, il était une fois la Françafrique

Pour assurer son indépendance énergétique et contrôler le pétrole de ses anciennes colonies, la France, par l'intermédiaire de la société publique Elf-Aquitaine, a mis en place un système politico-financier opaque et lucratif. Aujourd'hui, les acteurs ont changé mais le scénario est toujours le même.()

Uranium et nucléaire, la fin d'un couple infernal ?

Pour le meilleur - production d'électricité - ou pour le pire - bombe atomique -, l'uranium et le nucléaire partagent un destin commun et ont besoin l'un de l'autre pour exister. Mais avec l'épuisement des réserves d'uranium, l'énergie nucléaire a-t-elle encore un avenir ?()

Alimentation

La fin de l'abondance

Des prix des denrées qui ne cessent de grimper, des terres dédiées aux agrocarburants plutôt qu'aux aliments, des États qui délaissent les politiques agricoles au profit des marchés, et un gaspillage irresponsable. Tels sont les ingrédients du cocktail explosif de l'insécurité alimentaire généralisée.()

Le monde du blé

Le blé représente près de 30  % de la production céréalière mondiale en volume, derrière le maïs (38  %) et devant le riz décortiqué (20  %). C'est aussi la céréale la ...()

Le maïs nourrit les hommes, les bêtes... et les autos

Le point commun entre la viande, le pop-corn et le carburant  ? Le maïs. Céréale américaine par excellence, il est de plus en plus cultivé pour nourrir les animaux en Asie et, une fois transformé en éthanol, faire rouler les voitures aux États-Unis.()

Blé égyptien : au four et au moulin

Tandis qu'au Caire, la place Tahrir s'embrasait, Nomani Nasser Nomani, le " monsieur blé " du pays, oeuvrait dans l'ombre pour que le peuple égyptien, dépendant des importations, ait toujours de quoi manger.()

L'abatteur devenu plus gros que le boeuf

Le petit abattoir artisanal de José Batista Sobrihno n'est plus qu'un lointain souvenir. En moins de soixante ans, l'entrepreneur brésilien a mis la main sur le marché mondial de la viande et a construit un immense conglomérat alimentaire.()

Le riz est de moins en moins cantonné à l'Asie

Mais la région ne semble pas en mesure de répondre aux besoins croissants d'une planète toujours plus peuplée. Petit à petit, l'Amérique du Sud prend le relais.()

Singapour : l'empereur de la noix de cajou

Sunny Verghese, au départ simple employé d'une entreprise indienne de textile, s'est taillé, en vingt ans, un petit empire dans le négoce de produits agricoles. Et fait de l'ombre aux plus grands du secteur.

Le Vietnam, c'est fort de café

En moins de vingt ans, le Vietnam est devenu le deuxième exportateur mondial de café. Un pari gagné grâce à la modernisation des exploitations et au soutien de l'État.()

Les bas prix vont-ils avoir la peau de la banane ?

À force d'exiger une banane de moins en moins chère, l'Union européenne a fortement fragilisé les pays producteurs et attisé la concurrence entre eux. Tout le contraire des États-Unis, où les acteurs de la filière se sont accordés sur des prix plus élevés, sans que cela freine la consommation.()

Les affaires des planteurs de cacao reprennent

En Côte d'Ivoire, des années de guerre civile et de corruption ont fragilisé la production de cacao, la première ressource du pays. Sans toutefois mettre le secteur à genoux. Aujourd'hui, le pays réforme sa filière et compte consolider sa place de numéro un mondial de la fève.()

De l'éthique du commerce équitable

Deux conceptions s'opposent. Selon les uns, il suffit de garantir un prix minimum aux producteurs. Pour les autres, il faut avant tout les accompagner et pérenniser la chaîne de production sur le long terme.()

La facture du sucre risque d'être salée

Sur tous les continents, la production de sucre est surveillée comme le lait sur le feu par des États interventionnistes. Et pour cause : ce qui est l'un des principaux marchés alimentaires mondiaux se tend. La demande explose tandis que la production a du mal à suivre.()

Les multinationales se ruent sur les terres africaines

Des entreprises ou des fonds spéculatifs achètent à tour de bras des millions d'hectares de terres et de forêts. À ce jeu-là, les grands perdants sont les populations locales, souvent expropriées sans ménagement... et les États, qui bradent leurs sols à bas prix.()

Les poissons d'élevage se multiplient

Toujours plus de poissons vendus mais moins de poissons capturés dans les filets. L'aquaculture, plus efficace et raisonnée, permet de limiter les excès de la pêche de capture tout en répondant à la hausse de la demande mondiale des produits de la mer.()

Terre-Neuve recherche morues désespérément

Terre-Neuve est orpheline de son emblème. Pêchée depuis le XVIe siècle, la morue a aujourd'hui quasiment disparu des eaux canadiennes. La faute à une pêche intensive que les autorités n'ont pas réussi à maîtriser.()

Histoire

Le protectionnisme, un vieux refrain européen

Au XIXe siècle, l'apparition sur les marchés européens des denrées agricoles du Nouveau Monde pousse les États, et notamment la France, à adopter des mesures protectionnistes. Une nécessité économique ou une simple manoeuvre politique dans un contexte de crise ?()

Industrie

Où s'arrêtera l'insatiable Chine ?

En moins de dix ans, la Chine est devenue le premier importateur de presque toutes les matières premières, ce qui lui permet de dicter ses exigences aux marchés. Mais derrière cette position dominante se cache la fragilité de la croissance chinoise, largement dépendante des approvisionnements extérieurs et soumise aux aléas géostratégiques.()

Les géants du minerai de fer

Les trois premiers groupes miniers, BHP-Billiton, Rio Tinto et Vale, fournissent à eux seuls 40  % de la production mondiale de minerai de fer. Cette concentration se renforce à la faveur de ...()

Le fer cède aux sirènes du marché libre

Le marché mondial du minerai de fer s'est construit sur une logique de contrats : producteurs et importateurs s'entendaient sur un prix, fixé pour une année. Mais avec l'explosion des besoins chinois, cette concertation a été abandonnée au profit du marché libre.

Jeu de dupes sur le marché des terres rares

Les terres rares ne sont pas des terres, mais des métaux stratégiques que l'on trouve sur toute la planète. Coûteux à extraire et polluants, seule la Chine les produit. Un monopole, contesté par les Occidentaux, mais qui en réalité arrange tout le monde.()

L'or ou l'eau ? Le dilemme de Cajamarca

Au Pérou, Newmont, une entreprise minière américaine, veut exploiter un immense gisement d'or et de cuivre. Le projet menace de priver la population locale de son accès à l'eau. Le pouvoir politique comprend la colère des habitants mais ne veut pas se priver d'une manne financière.()

De quoi Glencore est-il le nom ?

Inconnu du grand public, Glencore est le numéro un mondial du négoce de matières premières et pèse des centaines de milliards de dollars. Une discrétion qui masque des pratiques industrielles et sociales douteuses.()

Mineurs congolais, esclaves de l'étain

En République Démocratique du Congo, armée et rebelles se battent pour le contrôle des ressources, destinées en partie à l'industrie des hautes-technologies. Une guerre plus économique que militaire, mais pas moins meurtrière, dont les victimes sont les travailleurs.()

Le caoutchouc met toujours la gomme

Le caoutchouc naturel, que l'on croyait promis à la disparition dans les années 1960, n'a jamais été autant produit. Quant au synthétique, il se fait moins pétrochimique et plus écologique. Les deux sont complémentaires et restent indispensables à de nombreux secteurs de l'industrie.()

APP, géant du papier, carbure à l'essence de bois menacée

L'Indonésie a beau en avoir interdit l'abattage, le ramin, un arbre protégé, est tout de même exploité dans ce pays par APP, troisième mondial de la papeterie. C'est ce que révèle Greenpeace après dix mois d'enquête dans une usine de Sumatra.()

Les producteurs africains ont les jambes en coton

Des années de prix trop faibles ont mis à mal la production africaine de coton. Victime de la concurrence des États-Unis et de l'Inde, les pays africains sont obligés d'améliorer leur productivité s'ils veulent sauver une filière dont dépendent des millions de personnes.()

Le fret maritime est frappé par le ressac de la crise

Les bateaux commandés avant 2008 sont livrés aujourd'hui, alors qu'avec la crise, il y a moins de marchandises à transporter. Combiné à une hausse des prix du carburant, ce reflux fait tanguer le fret maritime, le principal vecteur des échanges des matières premières.()

Dix mille boîtes sur les mers

Gains de productivité, baisse des coûts, amélioration des conditions de travail... En moins d'un demi-siècle, le conteneur a révolutionné le transport maritime. Une modernisation du fret que l'on doit pour beaucoup à Malcolm McLean, un pur produit du rêve américain.()

" Il y a des limites à l'efficacité des marchés "

La crise qui secoue les marchés des matières premières est d'une ampleur comparable aux chocs pétroliers des années 1970. Et avec la montée en puissance des pays émergents qui tirent la demande à la hausse, elle risque d'être durable. Il faut plus de réglementation internationale.()

Histoire

Les faux ennemis de l'aluminium

Dès qu'on a su le produire en masse, l'aluminium est devenu l'apanage d'un oligopole d'une poignée d'entreprises industrielles, faussement concurrentes. Cette entente sur les prix et les stocks a résisté aux guerres du XXe siècle, mais pas à la mondialisation.()

Les industriels du tabac tuent

Les fabricants de cigarettes n'ont jamais manqué d'idées pour rendre dépendants leurs clients et leur vendre un produit qui n'a plus grand-chose à voir avec la matière première dont il est tiré.()

L'Office du Niger, un fiasco français

Dans l'entre-deux-guerres, la France se met en tête de produire du coton au Soudan français, l'actuel Niger. Colossal échec, raconté dès 1939 par Pierre Herbart, un écrivain voyageur, ami d'André Gide.()

À la conquête de la cochenille, le trésor rouge

La découverte du Nouveau Monde permet aux Espagnols de mettre la main sur la cochenille, un insecte aux vertus colorantes. En deux décennies à peine, le pigment rouge devient l'objet des convoitises des rois, des marchands, des fraudeurs et des spéculateurs.()

Ressources

Le rapport CyclOpe (Les marchés mondiaux 2012)

" En la forêt de Grande Instabilité ", le sous-titre du dernier rapport CyclOpe, la bible des matières premières, publiée chaque année depuis 1986 ...

Bases de données en accès libre

Quelques sites utiles...



Votre email :
En Kiosque actuellement





Autres ressources

Je m'abonne et je commande



  • Offres enseignants
  • Offres institutions
  • Offres étudiants

  •  
Autres rubriques



<a href="page.php?rub=99"><img src="pics/fr/mes-achats.gif" alt="Mes achats">

alternatives economiques Alternatives Economiques : Contacts | Annonceurs | Informations légales | Signaler un contenu illicite
Abonnements : 12 rue du Cap Vert 21800 Quetigny - Tel 03 80 48 10 25 - Fax 03 80 48 10 34 - accès au formulaire de contact
Rédaction - Alternatives Economiques : 28, rue du Sentier, 75002 Paris - 01 44 88 28 90 - accès au formulaire de contact
© Alternatives Economiques. Toute reproduction ou représentation intégrale ou partielle, par quelque procédé que ce soit, des pages publiées sur ce site est soumise à
l’autorisation de : Alternatives Economiques. Ce site fait l’objet d’une déclaration auprès de la Commission Nationale de l’Informatique et des Libertés sous le numéro 821101
Sommaires des parutions/AIHS/ n°