Les marges de manoeuvre en débat

Entretien avec Xavier Timbeau, directeur à l'OFCE
et Michel Sapin, ministre de l'Economie et des Finances
Propos recueillis par Guillaume Duval, Sandrine Foulon et Aude Martin
Alternatives Economiques n° 364 - janvier 2017
couverture
La fin de la mondialisation ?
janvier 2017

Michel Sapin, ministre de l'Economie et des Finances, et Xavier Timbeau, directeur à l'OFCE, croisent leur point de vue sur la politique économique menée durant le quinquennat.

Le quinquennat a commencé avec la ratification du traité budgétaire et des hausses d'impôts importantes.
Rétrospectivement, que pensez-vous de ce démarrage ?
Michel Sapin : A l'époque, la Grèce, le Portugal, l'Espagne, mais aussi l'Italie, troisième puissance économique de la zone euro, se trouvaient encore dans une crise aiguë.
La question qui nous était posée était celle de prendre ou non la responsabilité d'un risque d'explosion de la zone euro.
Nous avons choisi de ne pas le prendre.
On peut contester le traité sur la stabilité, la coordination et la gouvernance (TSCG) selon la vision qu'on en a, mais il avait en tout cas le mérite de préserver l'euro.


Votre email :
En Kiosque actuellement





Autres ressources

Je m'abonne et je commande



  • Offres enseignants
  • Offres institutions
  • Offres étudiants

  •  
Autres rubriques



<a href="page.php?rub=99"><img src="pics/fr/mes-achats.gif" alt="Mes achats">

alternatives economiques Alternatives Economiques : Contacts | Annonceurs | Informations légales | Signaler un contenu illicite
Abonnements : 12 rue du Cap Vert 21800 Quetigny - Tel 03 80 48 10 25 - Fax 03 80 48 10 34 - accès au formulaire de contact
Rédaction - Alternatives Economiques : 28, rue du Sentier, 75002 Paris - 01 44 88 28 90 - accès au formulaire de contact
© Alternatives Economiques. Toute reproduction ou représentation intégrale ou partielle, par quelque procédé que ce soit, des pages publiées sur ce site est soumise à
l’autorisation de : Alternatives Economiques. Ce site fait l’objet d’une déclaration auprès de la Commission Nationale de l’Informatique et des Libertés sous le numéro 821101
Alternatives Economiques/Actu