Les pays du Sud égaux devant la fécondité ?

Gilles Pison, Directeur de recherche à l'Institut national d'études démographiques (Ined)
Alternatives Internationales Hors-série n° 010 - janvier 2012
couverture
L'état de la mondialisation 2012
janvier 2012

Si la fécondité des pays en développement converge lentement vers celle des pays riches, l'Afrique au sud du Sahara doit relever le défi de son explosion démographique.

Il y a cinquante ans, le monde se voyait en pleine " explosion démographique ".
La fécondité était élevée dans tous les pays du Sud, les femmes y mettant au monde entre 5 et 7 enfants en moyenne chacune.
Ces pays avaient vu leur mortalité baisser en raison des avancées de l'hygiène et de la médecine et des progrès socio-économiques, même si elle restait beaucoup plus élevée que dans les pays du Nord.
Il en résultait un excédent des naissances sur les décès qui alimentait une croissance démographique soutenue.
Présenté dans les médias comme une explosion de la population, ceci était plutôt le signe que le Sud entrait dans la transition démographique, comme l'avaient fait auparavant les pays du Nord.


Votre email :
En Kiosque actuellement





Autres ressources

Je m'abonne et je commande



  • Offres enseignants
  • Offres institutions
  • Offres étudiants

  •  
Autres rubriques



<a href="page.php?rub=99"><img src="pics/fr/mes-achats.gif" alt="Mes achats">

alternatives economiques Alternatives Economiques : Contacts | Annonceurs | Informations légales | Signaler un contenu illicite
Abonnements : 12 rue du Cap Vert 21800 Quetigny - Tel 03 80 48 10 25 - Fax 03 80 48 10 34 - accès au formulaire de contact
Rédaction - Alternatives Economiques : 28, rue du Sentier, 75002 Paris - 01 44 88 28 90 - accès au formulaire de contact
© Alternatives Economiques. Toute reproduction ou représentation intégrale ou partielle, par quelque procédé que ce soit, des pages publiées sur ce site est soumise à
l’autorisation de : Alternatives Economiques. Ce site fait l’objet d’une déclaration auprès de la Commission Nationale de l’Informatique et des Libertés sous le numéro 821101
Alternatives Economiques/Actu