Maurice Allais


Alternatives Economiques Poche n° 021 - novembre 2005
couverture
L'essentiel de l'économie
novembre 2005

Sa vie

En 1988, pour la deuxième fois depuis sa création, le prix Nobel est décerné à un Français : Maurice Allais est récompensé pour ses travaux théoriques sur les marchés et l’allocation optimale des ressources. Mais contrairement à Gérard Debreu (Nobel 1983), Allais a encore la nationalité française et il est récompensé pour des travaux réalisés en France. Né en 1911 à Paris, polytechnicien, Maurice Allais est représentatif de la tradition des ingénieurs-économistes qui ont fortement influencé l’économie française, surtout dans les années 60. Ces dernières années, il a milité contre les excès de la mondialisation des échanges.

Sa pensée

Convaincu que, comme en physique, l’économie obéit à des règles invariantes dans le temps et dans l’espace, Maurice Allais a tenté de construire un modèle d’analyse global. Résolument libéral, disciple de Léon Walras et de Vilfredo Pareto, il est connu pour sa reformulation de la théorie de l’équilibre général (voir son ouvrage A la recherche d’une discipline économique). Pour lui, une situation d’efficacité maximale de l’économie se définit par une situation d’équilibre du marché. Il a recours dans ce cadre à la notion d’économie du bien-être, qui vient de Pareto, afin de montrer que les fins éthiques ne sont pas antinomiques à la recherche d’efficacité.

Il ne dénie pour autant pas toute place à la planification économique, elle peut également être un élément conduisant à une situation d’équilibre et d’efficacité maximale. De même, il prend conscience dans les années 1966-1967, au regard de l’observation empirique de l’économie, des limites de l’hypothèse de l’équilibre général. Pour les dépasser, il a recours à la notion de surplus et est d’ailleurs à l’origine de la théorie générale des surplus.

Théoricien de très haute volée, Allais a souffert de ne pas être anglo-saxon. Ses idées, notamment sur la croissance, ont souvent été reprises par d’autres. Ainsi, il a introduit la « règle d’or », attribuée à Phelps, qui postule que le taux d’intérêt réel le plus favorable est celui qui se rapproche le plus du taux de croissance. Il a également démontré l’existence d’une situation de « maximum maximorum », assurant l’existence d’un revenu réel maximum par habitant pour un régime permanent de croissance. Dans son ouvrage Economie et intérêt, il a introduit la notion de prise en compte des générations futures dans la détermination de l’optimum économique. Enfin, il a apporté sa contribution à la théorie du risque en analysant le comportement des agents économiques ayant à choisir entre différents risques. Un des exemples qu’il utilise est resté célèbre sous le nom de « paradoxe d’Allais ». Il montre que le choix rationnel n’est pas forcément celui qui offre la plus forte probabilité de gain, car le choix tient compte des comportements des autres agents économiques. Il est ainsi à l’origine d’un courant de recherche qui a pour ambition de modéliser le choix rationnel en situation d’incertitude.

Ses écrits

Economie et intérêt, éd. Imprimerie nationale et Librairie des publications officielles, 1947.

Traité d’économie pure, éd. Imprimerie nationale, 1952.

« Fondements d’une théorie positive des choix comportant un risque et critique des postulats et axiomes de l’école américaine », Econométrie, vol. 40., coll. des Colloques internationaux du CNRS, 1953.

La théorie générale des surplus (1978), Presses universitaires de Grenoble, 1989.

Pour aller plus loin

Le site personnel de Maurice Allais : http://allais.maurice.free.fr


Alternatives Economiques Poche n° 021 - novembre 2005
 Commenter cet article
J'ai déjà un compte, je m'identifie :

Mot de passe oublié?

Je n'ai pas de compte, je m'inscris :

Votre email :
En Kiosque actuellement





Autres ressources

Je m'abonne et je commande



  • Offres enseignants
  • Offres institutions
  • Offres étudiants

  •  
Autres rubriques



<a href="page.php?rub=99"><img src="pics/fr/mes-achats.gif" alt="Mes achats">

alternatives economiques Alternatives Economiques : Contacts | Annonceurs | Informations légales | Signaler un contenu illicite
Abonnements : 12 rue du Cap Vert 21800 Quetigny - Tel 03 80 48 10 25 - Fax 03 80 48 10 34 - accès au formulaire de contact
Rédaction - Alternatives Economiques : 28, rue du Sentier, 75002 Paris - 01 44 88 28 90 - accès au formulaire de contact
© Alternatives Economiques. Toute reproduction ou représentation intégrale ou partielle, par quelque procédé que ce soit, des pages publiées sur ce site est soumise à
l’autorisation de : Alternatives Economiques. Ce site fait l’objet d’une déclaration auprès de la Commission Nationale de l’Informatique et des Libertés sous le numéro 821101
Alternatives Economiques/Actu