Mexique : la guerre aux narcos fait des ravages

David Recondo, Chargé de recherche au Ceri-Sciences Po, détaché auprès du Colegio de Mexico (Mexique)
Alternatives Internationales Hors-série n° 010 - janvier 2012
couverture
L'état de la mondialisation 2012
janvier 2012

40 000 morts : c'est le bilan de la lutte contre les cartels de la drogue menée par le gouvernement. Qui a une grande part de responsabilité dans le déchaînement de la violence.

Depuis 2006, le Mexique connaît une augmentation spectaculaire des homicides liés à la criminalité : 40 000 morts en cinq ans.
Dans certaines villes, comme Ciudad Juárez, dans le Chihuahua, à la frontière avec les Etats-Unis ou bien à Culiacán et Navolato, dans le Sinaloa, au nord-ouest du pays, cette situation dramatique n'est pas nouvelle.
La violence liée au trafic de drogue ou de personnes (passage de migrants aux Etats-Unis et prostitution) y a déjà une longue histoire.
Ce qui a changé, c'est la diffusion de cette violence à la quasi-totalité du territoire national.
Les bandes criminelles se sont multipliées et les affrontements entre elles ou avec l'armée et la police ont littéralement explosé.


Votre email :
En Kiosque actuellement





Autres ressources

Je m'abonne et je commande



  • Offres enseignants
  • Offres institutions
  • Offres étudiants

  •  
Autres rubriques



<a href="page.php?rub=99"><img src="pics/fr/mes-achats.gif" alt="Mes achats">

alternatives economiques Alternatives Economiques : Contacts | Annonceurs | Informations légales | Signaler un contenu illicite
Abonnements : 12 rue du Cap Vert 21800 Quetigny - Tel 03 80 48 10 25 - Fax 03 80 48 10 34 - accès au formulaire de contact
Rédaction - Alternatives Economiques : 28, rue du Sentier, 75002 Paris - 01 44 88 28 90 - accès au formulaire de contact
© Alternatives Economiques. Toute reproduction ou représentation intégrale ou partielle, par quelque procédé que ce soit, des pages publiées sur ce site est soumise à
l’autorisation de : Alternatives Economiques. Ce site fait l’objet d’une déclaration auprès de la Commission Nationale de l’Informatique et des Libertés sous le numéro 821101
Alternatives Economiques/Actu