Musique : l'économie du rock n'roll

Christian Chavagneux
Alternatives Economiques n° 237 - juin 2005

Les stars compensent par les concerts la faiblesse des revenus issus de la vente de disques.

Le fait est que la musique est l'une des industries de ce pays.
Elle est complètement liée au capitalisme.
C'est stupide de les séparer.
Se fondant sur cette affirmation du chanteur Paul Simon, deux économistes de l'université de Princeton ont regardé de près comment fonctionne l'économie du rock.
Ils montrent que la principale source de revenus des vedettes n'est pas, comme on le croit souvent, la vente de disques, mais les recettes issues des tournées de concerts (1).
A part quelques grosses vedettes, la majorité des chanteurs de rock gagnent peu d'argent avec leurs ventes de disques.


Votre email :
En Kiosque actuellement





Autres ressources

Je m'abonne et je commande



  • Offres enseignants
  • Offres institutions
  • Offres étudiants

  •  
Autres rubriques



<a href="page.php?rub=99"><img src="pics/fr/mes-achats.gif" alt="Mes achats">

alternatives economiques Alternatives Economiques : Contacts | Annonceurs | Informations légales | Signaler un contenu illicite
Abonnements : 12 rue du Cap Vert 21800 Quetigny - Tel 03 80 48 10 25 - Fax 03 80 48 10 34 - accès au formulaire de contact
Rédaction - Alternatives Economiques : 28, rue du Sentier, 75002 Paris - 01 44 88 28 90 - accès au formulaire de contact
© Alternatives Economiques. Toute reproduction ou représentation intégrale ou partielle, par quelque procédé que ce soit, des pages publiées sur ce site est soumise à
l’autorisation de : Alternatives Economiques. Ce site fait l’objet d’une déclaration auprès de la Commission Nationale de l’Informatique et des Libertés sous le numéro 821101
Alternatives Economiques/Actu