Alternatives Internationales
n°44
Septembre 2009

J'achète ce numéro
> 6,90 €

J'achète la version numérique
chez LeKiosk

J'achète la version numérique
chez Journaux.fr

Peut-on encore éviter la prolifération nucléaire ?



Editorial

Le blanchiment du putsch

Le putsch était passé de mode. On le croyait rangé dans les magasins de l'histoire, au rayon des accessoires dépassés. Mais depuis un an, le voilà de retour. ...

Actualité

L'analyse de Jacques Amalric

Etats-Unis : assaut de haine contre Barack Obama

Le président fait face à une fronde d'une rare violence contre son projet de réforme, qui prévoit une couverture-maladie pour les millions d'Américains qui n'en ont pas. L'extrême droite exploite la peur du coût et des réglementations qu'elle implique.()

Asie : l'Inde et la Chine se disputent les mers

Assurer la sécurité de ses routes maritimes est vital pour chacun des géants d'Asie, car sa croissance économique en dépend. Ces routes convergent dans l'océan Indien, une vaste région que New Delhi considère comme son arrière-cour, mais où Pékin cultive des alliances pour garantir la présence de ses navires de guerre.()

Pékin s'incruste en mer de Chine

La Chine et ses voisins se disputent le contrôle d'archipels stratégiques pour leur position comme pour leurs réserves d'hydrocarbures. Sous le regard intéressé de l'Inde qui soutient les rivaux de Pékin.()

Madagascar : triste mine sur la Grande Île

A Fort Dauphin, l'extraction récente de l'ilménite a nécessité la construction d'infrastructures dont les chantiers ont créé des emplois. Mais pour un temps seulement. Et les paysans expropriés pour qu'elles soient bâties ont été très peu indemnisés. Aujourd'hui, l'activité de la mine menace la flore et l'artisanat qui en dépend.()

La chronique du CERI

Irlande : le référendum passe toujours deux fois

Ayant obtenu des assurances sur son interdiction de l'avortement, son régime fiscal et sa neutralité militaire, Dublin soumet à nouveau aux Irlandais le traité de Lisbonne rejeté en 2008. Dont dépend l'évolution institutionnelle de l'Union.

Histoire

Comment Israël a colonisé la Cisjordanie

Après avoir conquis la Cisjordanie, Israël y a installé des colonies pour des raisons d'abord stratégiques. Puis idéologiques. Et enfin économiques et sociales. Aujourd'hui, cette politique constante du fait accompli est au coeur des tensions avec les Etats-Unis.()

Les nouveaux murs de Jérusalem

En 1967, Israël a annexé la partie est de Jérusalem et y a bâti des nouveaux quartiers pour s'assurer que la majorité de la population de la Ville sainte soit désormais juive. Une configuration qui entravera tout partage avec un futur Etat palestinien.()

La chronique de Rony Brauman

L'humanitaire, avec ou sans frontières

Les organisations humanitaires sont sur la défensive. Expulsion de treize d'entre elles du Darfour en mars dernier, enlèvements et attaques de leur personnel en Somalie, suspension des ...

Enjeux

Peut-on encore éviter la prolifération nucléaire ?

Il est plus facile aujourd'hui de fabriquer et dissimuler un engin atomique qu'en 1968, lorsqu'a été signé le traité de non-prolifération. Par ailleurs, des groupes armés, et plus seulement des Etats, aspirent à s'en doter pour lesquels la logique classique de la dissuasion ne fonctionne pas.

Corée du Nord : chantage à la bombe

Pyongyang est capable de faire exploser un engin nucléaire, mais peut-être pas d'en doter un de ses missiles. Et les raisons qui le poussent à fabriquer la bombe restent obscures. Veut-il dissuader ses adversaires ou surtout négocier l'avenir du régime?()

Pakistan : les jihadistes en embuscade

Les têtes nucléaires du pays sont sous le seul contrôle de l'armée. Et si elles changeaient de main, toute intervention étrangère serait sans doute vaine. Les affinités entre militaires et jihadistes sont donc observées de près.()

AIEA : un système de contrôle limité par les Etats

Jusqu'à présent, aucune installation civile surveillée par l'Agence n'a pu détourner de matière nucléaire. La faiblesse du système concerne surtout les programmes clandestins, aujourd'hui aisément dissimulables, contre lesquels seule elle ne peut rien.()

Inde : inquiétante force de persuasion

L'accord conclu fin 2008 par les Etats-Unis avec New Delhi crée un précédent fâcheux de coopération entre un fournisseur nucléaire et un Etat qui n'est lié par aucun traité international. Il affaiblit le TNP et compromet la sécurité mondiale.()

Iran : les durs à la manoeuvre

Signataire du traité de non-prolifération, la République islamique qui, dans le passé, a eu un programme clandestin, est sanctionnée parce qu'elle poursuit l'enrichissement d'uranium. Elle affirme mener ses activités à des fins civiles. Mais qui décide à Téhéran ?

Israël : jamais sans la bombe

Israël détient la bombe sans le reconnaître, et fait tout pour empêcher ses voisins de l'acquérir. Mais une éventuelle négociation entre les Etats-Unis et l'Iran pourrait aboutir à la remise en cause de ce statu quo, qui tient à un accord tacite.()

Traité de non-prolifération : "Le désarmement ne peut être seulement nucléaire"

Le TNP peut difficilement faire plus pour limiter la prolifération des armes nucléaires. Leur élimination dépend de l'évolution des stocks d'armes conventionnelles. Et d'une gestion multilatérale des activités nucléaires civiles.()

Idées

1989 : vingt ans après, ce que l'Europe centrale attend de l'Union

Libérés du joug soviétique, les ex-"pays de l'Est" ont aussitôt mené les réformes déterminant leur adhé­sion à l'Union. Aujourd'hui, inquiets des visées russes chez leurs voisins, et tout en cherchant l'appui de Washington, ils aspirent à une Union plus puissante, moins complaisante envers Moscou, solidaire face à la crise économique et plus prompte à s'élargir encore.

Du gaz russe dans les eaux baltes

Plus dépendants de l'énergie russe que le reste de l'UE, les Etats baltes, inquiets des accommodements de l'Europe avec Moscou, soutiennent la diversification de son approvisionnement. Mais tardent à se mobiliser sur des projets alternatifs.()

Défense : l'UE pour tous et l'OTAN pour eux

Si la République tchèque a accepté d'accueillir des installations antimissiles américaines dans l'espoir que cela constitue une garantie contre le néo-impé­rialisme russe, ses débats intérieurs se mesurent encore à l'aune du communisme.()

Solidarité économique : après l'euphorie, l'addition

L'intégration dans l'UE a entraîné en Europe centrale un essor de la consommation, de la construction, du crédit... Dans son intérêt et en raison de ses responsabilités, la zone euro doit prêter à ces économies. Et assouplir les critères de Maastricht.()

Elargissement : les Vingt-Sept font attendre les soupirants

L'Union tarde à s'engager plus dans les discussions avec les pays officiellement candidats - Albanie, Croatie, Monténégro, Macédoine ainsi que, depuis dix ans, la Turquie. En cause ? Blocage institutionnel et divergences entre ses membres.()

L'Europe centrale ne fait pas bloc

Les nouveaux Etats-membres ne sont globalement ni de pires, ni de meilleurs élèves que les pays fondateurs de l'Union européenne. Et comme eux, ils prennent position le plus souvent en ordre dispersé, selon leurs intérêts nationaux.()

Débats d'ailleurs

Canada : des minorités "visibles" mais pas entendues

A l'image de Toronto, dont la moitié des habitants ne sont pas nés au Canada, la société canadienne accueille un grand nombre d'immigrants et assure, du moins en théorie, le respect des multiples cultures. Mais au quotidien, les pratiques discriminatoires en matière d'emploi, d'éducation et de justice ont toujours cours.()

Agir

Santé: quand les pauvres doivent assurer

Alors que la santé est dramatiquement sous-financée au Sud, la micro-assurance protège - un peu - les pauvres des conséquences désastreuses d'un accident ou de la maladie. Un outil très utile... là où il s'inscrit dans le cadre d'une politique publique volontariste visant la généralisation de l'accès aux soins.

Micro-assurance : un outil très utile...

A Pune, ville indienne de la ré­gion de Bombay, Nandakumar Rajeshirke ne regrette pas d'avoir acheté une assurance-santé à Uplift India, une ONG qui lui fournit aussi ...()

Mexique : bientôt la couverture santé universelle ?

Bilan mitigé pour le Seguro Popular de Salud, le programme public d'assurance-santé pour les pauvres au Mexique. Lors de son lancement, en 2003, 60 % de la population étaient ...()

Chili : le privé en baisse

Au Chili, l'assurance-santé privée est née en 1981, dans le contexte de la politique néolibérale menée par le dictateur Augusto Pinochet. Un système ...()

Bangladesh : la micro-assurance de santé face à ses limites

En théorie gratuites, les structures publiques de soins, débordées, monnaient en réalité leurs services. Pour pallier ce problème, les ONG de microcrédit proposent des assurances-santé. Qui ne touchent cependant qu'une fraction des plus pauvres.()

Philippines : un filet de sécurité

Elvira Daclizon, petite femme de 42 ans qui tient une épicerie dans un quartier populaire de Manille, a été l'une des premières de son secteur à souscrire une ...()

Rwanda : un Etat qui tient son rôle

Certes imparfait et dépendant de l'aide internationale, le système d'accès aux soins du pays des mille collines est exemplaire. Très éprouvé par les séquelles du génocide de 1994 et le sida, le pays vise la couverture universelle via les mutuelles.()

Tanzanie : à la recherche de l'équilibre des finances...

Dans le district reculé de Mbozi, au sud de la Tanzanie, disposer d'une ambulance quand l'hôpital est à des heures de marche n'est pas le moindre des avantages offerts aux 11 500 ...()

Couverture universelle : "La volonté des gouvernants fait la différence"

L'existence des mutuelles favorise la diffusion des messages de prévention et contribue à l'amélioration de la qualité des soins. Mais elles ne touchent les plus démunis que lorsqu'elles bénéficient d'un soutien financier constant.()

Lectures

Les Arabes et la Shoah Par Gilbert Achcar

L'un des derniers panneaux de Yad Vashem, le mémorial de la Shoah à Jérusalem, est la photo de la rencontre entre Adolf Hitler et Amin al-Husseini, mufti de Jérusalem, figure majeure du nationalisme ...

1989. L'année où le monde a basculé Par Pierre Grosser

Le danger des bornes chronologiques, c'est de borner la réflexion. Combien de fois des expressions comme "après la chute du Mur" émaillent-elles nos discours sur la marche du ...

L'Italie contemporaine de 1945 à nos jours Sous la dir. de Marc Lazar

La collaboration entre les éditions Fayard et le CERI (Centre d'études et de recherches internationales) permet d'avoir désormais des bilans bien informés sur un certain ...

Guantanamo. Les dérives de la guerre contre le terrorisme Par Simon Petermann

Universitaire, l'auteur a visité trois fois Guantanamo dans le cadre de missions de l'OSCE. Il décrit cette "zone de non-droit" où ont été incarcérés ...

Des fleuves entre conflits et compromis.Essais d'hydropolitique africaine Sous la dir. de Jean-Pierre Raison et de Géraud Magrin

Consacré aux fleuves Sénégal, Niger, Nil et Orange (Afrique du Sud) ainsi qu'au bassin du lac Tchad, cet ouvrage fait appel à six géographes et à l'historien ...

Le Maroc de Mohammed VI. La transition inachevée Par Pierre Vermeren

Le Maroc de Hassan II et, depuis 1999, de Mohammed VI, a suscité soit des ouvrages hagiographiques, soit des critiques en règle d'une monarchie riche à milliards, n'hésitant pas à pratiquer censure, ...



Votre email :
En Kiosque actuellement





Autres ressources

Je m'abonne et je commande



  • Offres enseignants
  • Offres institutions
  • Offres étudiants

  •  
Autres rubriques



<a href="page.php?rub=99"><img src="pics/fr/mes-achats.gif" alt="Mes achats">

alternatives economiques Alternatives Economiques : Contacts | Annonceurs | Informations légales | Signaler un contenu illicite
Abonnements : 12 rue du Cap Vert 21800 Quetigny - Tel 03 80 48 10 25 - Fax 03 80 48 10 34 - accès au formulaire de contact
Rédaction - Alternatives Economiques : 28, rue du Sentier, 75002 Paris - 01 44 88 28 90 - accès au formulaire de contact
© Alternatives Economiques. Toute reproduction ou représentation intégrale ou partielle, par quelque procédé que ce soit, des pages publiées sur ce site est soumise à
l’autorisation de : Alternatives Economiques. Ce site fait l’objet d’une déclaration auprès de la Commission Nationale de l’Informatique et des Libertés sous le numéro 821101
Sommaires des parutions/AI/ n°