Québec : les revers des souverainistes

Alain Noël, Professeur de science politique à l'Université de Montréal
Alternatives Internationales Hors-série n° 010 - janvier 2012
couverture
L'état de la mondialisation 2012
janvier 2012

Laminé lors des dernières élections fédérales, le mouvement souverainiste québécois apparaît fragilisé. Mais dans la province, l'idée d'un Etat autonome reste forte.

Les temps sont durs pour les souverainistes québécois qui veulent faire du Québec un pays pleinement indépendant, ou " souverain ", c'est-à-dire séparé du Canada, avec toutefois la possibilité d'une forme d'association privilégiée.
Si un référendum avait lieu aujourd'hui, environ 40 % des Québécois voteraient en faveur de la souveraineté du Québec.
Un tel résultat est donc insuffisant et les électeurs le savent bien.
Aussi, leur appui aux deux principaux partis prônant la souveraineté du Québec - le Parti québécois (PQ), qui présente des candidats aux élections provinciales, et le Bloc québécois, qui travaille à l'échelle fédérale - a-t-il tendance à s'effriter.
Jusqu'au début de 2011, le PQ et le Bloc ont assez convenablement maintenu leurs positions.


Votre email :
En Kiosque actuellement





Autres ressources

Je m'abonne et je commande



  • Offres enseignants
  • Offres institutions
  • Offres étudiants

  •  
Autres rubriques



<a href="page.php?rub=99"><img src="pics/fr/mes-achats.gif" alt="Mes achats">

alternatives economiques Alternatives Economiques : Contacts | Annonceurs | Informations légales | Signaler un contenu illicite
Abonnements : 12 rue du Cap Vert 21800 Quetigny - Tel 03 80 48 10 25 - Fax 03 80 48 10 34 - accès au formulaire de contact
Rédaction - Alternatives Economiques : 28, rue du Sentier, 75002 Paris - 01 44 88 28 90 - accès au formulaire de contact
© Alternatives Economiques. Toute reproduction ou représentation intégrale ou partielle, par quelque procédé que ce soit, des pages publiées sur ce site est soumise à
l’autorisation de : Alternatives Economiques. Ce site fait l’objet d’une déclaration auprès de la Commission Nationale de l’Informatique et des Libertés sous le numéro 821101
Alternatives Economiques/Actu