L'Economie politique
n°28
Octobre 2005

J'achète ce numéro
> 10,00 €



A lire également


Afrique : quand la Chine change la donne
  sommaire


Aide au développement : de la théorie à la pratique
  sommaire

Quel avenir pour l'aide au développement ?



Editorial

Vieux, pauvres et malades

Christian Chavagneux

Dans le pays le plus riche du monde, les Etats-Unis, la probabilité est de plus en plus grande de finir sa vie pauvre et malade. Il y a ceux pour qui, malheureusement, c'est déjà une certitude: fin ...

Quel avenir pour l'aide au développement?

En quelques années, les débats sur l'aide publique au développement (APD) internationale ont complètement changé. Alors que les années 1990 ont été marquées par une chute des budgets d'aide, les ...

« Une arrivée massive d’aide pose de lourds problèmes que la plupart des pays n’arrivent pas à gérer »

entretien avec Jean-Michel Severino Le directeur général de l’Agence française de développement prend position sur les principes fondamentaux de l’aide : défense de la conditionnalité et de l’aide bilatérale, refus de la sélectivité, prudence sur les annulations de dette, nécessaire modestie des acteurs de l’aide, etc. Un tour d’horizon sans langue de bois.()

Galbraith : un intellectuel en économie

Que restera-t-il de Galbraith ? Comme tous les iconoclastes, il n'a pas créé d'école de fidèles dédiée à reproduire sa pensée. Un colloque international de plusieurs jours tenu à Paris en septembre 2004, duquel les contributions de Stéphanie Laguérodie, Blandine Laperche et James Kenneth Galbraith sont issues (2), a montré qu'il y a encore un large public et une importante communauté de chercheurs qui s'intéressent à son travail. Mais comme l'a dit encore Paul Samuelson, "on se rappellera et on lira Galbraith lorsque la plus grande partie d'entre nous, lauréats du Nobel, seront enterrés dans les notes de bas de page de rayons de bibliothèque poussiéreux"...

Galbraith laisse-t-il un héritage?

Richard Parker : senior fellow du Centre Shorenstein à la Harvard Kennedy School of Government.

par Richard Parker Richard Parker vient de publier une monumentale biographie de Galbraith, sa vie, ses engagements politiques et ses idées économiques, dont il livre ici les faits saillants. ()

Galbraith et le pouvoir économique de John F. Kennedy

Stéphanie Laguérodie : université de Marne-la-Vallée, laboratoire OEP.

par Stéphanie Laguérodie Un bilan du keynésianisme en action au temps de la présidence Kennedy. Galbraith se bat pour une augmentation des dépenses publiques (plutôt que des baisses d’impôts), pour un contrôle des prix et en faveur d’une politique de faible taux d’intérêt. ()

Le pouvoir et la grande entreprise : l'actualité de la pensée de Galbraith

Blandine Laperche : maître de conférences habilitée à diriger des recherches, Laboratoire de recherche sur l'industrie et l'innovation, université du Littoral-Côte d'Opale.

par Blandine Laperche L’analyse du fonctionnement des grandes entreprises représente l’un des points forts des analyses de Galbraith. Cet article présente dans le détail ses arguments et les évalue à l’aune de la mondialisation contemporaine.()

Galbraith : un éloge partisan

James K. Galbraith : titulaire de la chaire Lloyd M. Bentsen Jr de relations entre le gouvernement et les entreprises à la Lyndon B. Johnson School of Public Affairs, université du Texas à Austin.

par James K. Galbraith Une présentation par le fils des apports des travaux de son père à la critique de l’économie dominante. Et un ensemble de dix principes pour contribuer à bâtir une tradition de recherche qui poursuivrait son œuvre. ()

De la domination néo-classique et des moyens d'en sortir

Edward Fullbrook : University of West of England, Royaume-Uni.

par Edward Fullbrook Un rappel historique permet de comprendre comment l’école néoclassique s’est imposée après la Seconde Guerre mondiale, notamment grâce aux financements du ministère de la Défense américain. Les faiblesses de l’approche sont mises en évidence, ce qui permet de présenter les premiers pas d’une démarche alternative.()

Quelques mystères de l'approche de Hernando de Soto

Philippe Lavigne Delville : agro-économiste et anthropologue, spécialiste des questions foncières en Afrique subsaharienne, Groupe de recherche et d'échanges technologiques (Gret).

par Philippe Lavigne Delville Spécialiste des questions foncières, l’auteur montre les lourdes insuffisances de l’approche à la mode de l’économiste Hernando De Soto sur les liens entre droits de propriété et développement économique. Une critique théorique et empirique.()

A propos de « Keynes et ses combats » de Gilles Dostaler

Michel Herland

Michel Herland s’enthousiasme pour le récent livre de Gilles Dostaler sur Keynes. Une occasion de présenter l’héritage du grand économiste britannique, pour qui l’économie ne jouait qu’un rôle subalterne. ()



Votre email :
En Kiosque actuellement





Autres ressources

Je m'abonne et je commande



  • Offres enseignants
  • Offres institutions
  • Offres étudiants

  •  
Autres rubriques



<a href="page.php?rub=99"><img src="pics/fr/mes-achats.gif" alt="Mes achats">

alternatives economiques Alternatives Economiques : Contacts | Annonceurs | Informations légales | Signaler un contenu illicite
Abonnements : 12 rue du Cap Vert 21800 Quetigny - Tel 03 80 48 10 25 - Fax 03 80 48 10 34 - accès au formulaire de contact
Rédaction - Alternatives Economiques : 28, rue du Sentier, 75002 Paris - 01 44 88 28 90 - accès au formulaire de contact
© Alternatives Economiques. Toute reproduction ou représentation intégrale ou partielle, par quelque procédé que ce soit, des pages publiées sur ce site est soumise à
l’autorisation de : Alternatives Economiques. Ce site fait l’objet d’une déclaration auprès de la Commission Nationale de l’Informatique et des Libertés sous le numéro 821101
Sommaires des parutions/EP/ n°