Alternatives Internationales
n°50
Mars 2011

J'achète ce numéro
> 6,90 €

J'achète la version numérique
chez LeKiosk

J'achète la version numérique
chez Journaux.fr

Un nouveau monde arabe



Editorial

L'islamisme au défi de la démocratie

Ni fatalisme ni fanatisme. Les révolutions tunisienne, égyptienne et d'autres peut-être qui viendront après l'écriture de ces lignes ont montré que les ...

Un nouveau monde arabe

L'analyse de Jacques Amalric

Une onde de choc sur le Moyen-Orient

La chute du pouvoir de Ben Ali en Tunisie et celle de Moubarak en Egypte font trembler les régimes les plus verrouillés de la région, mais changent aussi la donne dans les dossiers iranien et israélo-palestinien.()

Génération chômage

Souvent diplômés, mais privés d'emploi ou payés un salaire de misère, de nombreux jeunes se sentent floués par des gouvernants qui ont accaparé les richesses du pays et les privent de tout espoir, professionnel et familial.()

"La mouvance islamiste s'est fragmentée"

Interdits mais tolérés sous le régime autoritaire, les Frères musulmans n'ont pas eu à choisir entre prédication et action politique. Mais dans le nouveau contexte démocratique, ces deux objectifs deviennent de plus en plus contradictoires.()

La chronique du CERI

Égypte : une révolution sans opposition

Hosni Moubarak n'a pas été chassé du pouvoir sous la pression d'une opposition politique crédible, mais par une agrégation de mécontentements qui a pris corps après la chute de Ben Ali en Tunisie. Sans autre contenu idéologique.

L'empire ottoman contre-attaque

La diffusion dans le monde arabe de feuilletons turcs, bien qu'adaptés ou partiellement censurés, cristallise les aspirations de nombre de femmes dans les sociétés musulmanes, au grand dam des chefs religieux.()

Actualité

L'irrésistible essor du pentecôtisme

Le succès mondial des églises évangéliques et surtout pentecôtistes s'explique à la fois par leur capacité à se fondre dans toutes les cultures et à proposer à l'individu les outils de son émancipation, voire de son enrichissement.()

Afghanistan : ne demandez pas la police...

En première ligne dans la lutte contre la criminalité et la violence, la police a pourtant été négligée par une coalition internationale focalisée sur la formation de l'armée afghane. Pour l'heure y règnent surtout l'inefficacité et la corruption.()

Le monde vu par Rony Brauman

Haïti ou les limites de l'aide internationale

Après le tremblement de terre qui a dévasté Port-au-Prince le 12 janvier 2010, une épidémie de choléra éclatait en octobre ajoutant plus de 4 000 morts ...

Enjeux

La France a-t-elle encore une influence ?

La France a-t-elle encore une influence ? (introduction au dossier)

Partagée entre la nostalgie de sa gloire passée et l'angoisse du déclin face à l'émergence de nouveaux concurrents, bousculée par une mondialisation qu'elle voudrait réguler et un environnement européen où ses atouts classiques ont perdu de la valeur, la France a du mal à trouver sa voix dans un monde où on ne l'attend plus.

Diplomatie : ambitions à la baisse

La France, qui n'a plus les moyens d'être partout, cherche à acquérir une influence dans les enceintes internationales et a besoin pour cela de ses partenaires européens alors même que le projet communautaire se heurte au scepticisme de son opinion.()

Economie : la France joue mal ses atouts

Si ses grandes entreprises sont en pointe dans l'aéronautique, l'agroalimentaire ou l'énergie, le pays néglige ses PME et investit trop peu dans la recherche. Face au dynamisme des émergents, il doit miser sur des synergies en Europe.()

Géopolitique : puissance militaire, mais pour que faire ?

Si Nicolas Sarkozy lui a fait réintégrer l'Otan, la France reste réticente face à une extension du domaine de l'Alliance atlantique et tout aussi méfiante vis-à-vis des volontés affichées par Barack Obama en matière de désarmement nucléaire.()

Culture : la langue française doit nourrir son homme

Dans les pays d'Afrique dont il est langue officielle, le français est en pratique peu usité. Son expansion ou son recul au profit de l'anglais, voire du chinois, dépendent de sa capacité à offrir à ses locuteurs des perspectives économiques.()

La France peut-elle vraiment orienter le G20 ?

Paris veut mettre à profit sa présidence pour poursuivre la régulation financière entamée depuis 2008, mais aussi ouvrir de nouveaux chantiers afin de lutter contre la volatilité des taux de change et d'encadrer les marchés de matières premières.()

Idées

Qu'est-ce qui doit rester secret ?

Qu'est-ce qui doit rester secret ? (introduction au dossier)

Face aux fuites ou aux révélations d'organisations telle WikiLeaks, les Etats invoquent l'utilité du secret pour assurer la sécurité nationale ou négocier à l'abri des groupes de pression. Mais les gouvernants s'en servent aussi pour contourner la justice ou se protéger du contrôle de l'opinion. Comment trouver le juste équilibre ?

Etats-Unis : entre sécurité et liberté, une tension permanente

L'administration américaine navigue à vue entre sécurité et liberté d'information. Avant même l'affaire WikiLeaks, une révision des procédures prévoyait de limiter la classification de documents. Qui restera cependant un exercice d'équilibrisme.()

Allemagne : l'exécutif garde un domaine protégé

En principe, le Parlement peut demander un accès aux documents qu'il pense utile de consulter. Mais la loi reconnaît au gouvernement un domaine où il reste seul juge. En pratique, il peut donc justifier son refus de les communiquer.()

Royaume-Uni : le juge a le dernier mot

La divulgation de secrets a été largement dépénalisée en 1989 et dans les cas qui restent sensibles, le tribunal tranche entre l'intérêt public et la sécurité nationale. Ce qui pousse l'exécutif à renouveler sa communication en la matière.()

Japon : le paradis des espions

Après 1945, aucune loi réellement dissuasive n'a remplacé la sévérité impériale et l'opinion est attachée à la transparence. Ce qui peut plonger la classe politique dans l'embarras, surtout quand les secrets de pays amis sont en jeu.()

France : l'abus du secret nourrit les théories du complot

Parce qu'il ne veut pas courir le risque d'être questionné par l'opinion et le Parlement, voire inquiété par la justice, le pouvoir exécutif multiplie les documents classés " secret-défense ". Dont la levée doit être décidée par des élus.()

Agir

Santé mentale : quelle prise en charge au Sud ?

Santé mentale : quelle prise en charge au Sud ? (introduction au dossier)

Que leur pathologie soit liée à des facteurs socio-économiques ou plutôt d'origine biologique, les malades se trouvent souvent livrés à eux-mêmes dans les pays du Sud, où la lutte contre les troubles mentaux ne mobilise guère de fonds et de volonté. Leur prise en charge, là où elle existe, est surtout le fait d'associations.

Burundi : rien pour les victimes de la folie guerrière

L'accalmie que connaît le pays favorise l'expression de troubles psychologiques liés à une guerre civile dont l'impact reste vivace. Le directeur de l'unique centre de soins psychiatriques souligne le besoin urgent de formation et de moyens.()

Cambodge : chasser les préjugés

Depuis 1995, Caritas Cambodge intervient dans les villages pour dépister gratuitement dès l'enfance les handicaps mentaux et prévenir les comportements à risque. Un centre de soin, basé dans la capitale, prend ensuite le relais.()

Mali : un réseau efficace contre l'épilepsie

Sans écarter les tradithérapeutes, l'ONG Santé Sud soutient un réseau de médecins pour convaincre la population que l'épilepsie est une affection curable et non une malédiction. Avec succès. Reste à l'affranchir des laboratoires privés.()

Liban : des classes pour les autistes

À Beyrouth, des parents ont fondé une association pour aider les familles concernées par l'autisme, via la prise en charge des enfants dans un milieu scolaire adapté. Une nécessité, dont l'Etat est pourtant loin de se préoccuper.()

Inde : le suicide, un symptôme

Dans une société en mutation tiraillée entre ses traditions et la modernité, il est en zone rurale la première cause de décès des jeunes mariées. Mais la prévention est prise en charge par de rares bénévoles, dans les grandes villes seulement.()

Entretien : "Attention à la médicalisation de problèmes sociaux"

Les spécificités culturelles des malades du Sud doivent être prises en compte dans les soins qui leur sont apportés. Mais elles ne doivent pas occulter les difficultés économiques et sociales qui sont souvent au coeur de leurs souffrances.()

Lectures

Leçons : deux livres sur l'insoumission au quotidien

" Nous avons tous vu sur notre écran de télévision des images de tragédies politiques vécues en direct dans un pays lointain. La chute d'un dictateur, des foules ...

Petite histoire de l'Afrique

Une gageure : raconter l'histoire de l'Afrique subsaharienne de la préhistoire à nos jours en 200 pages  ! L'auteure, spécialiste du continent noir, s'en tient aux ...

Les trente ans qui ont changé la Chine

Non seulement les journalistes français en résidence à Pékin sont peu nombreux mais encore plus rares sont ceux qui s'y sont installés depuis plus d'une ...

Les réfugiés tibétains en Inde

Pour mieux connaître les marges de la Chine (Mongolie, Tibet, Xinjiang), même si la littérature est dense, il faut souvent s'en remettre aux reportages photographiques (Tibet : ...

Turkmenistan

Le Turkmenistan, république d'Asie centrale extrêmement courtisée par les investisseurs étrangers (au premier rang desquels le français Bouygues), est ...

Ordre et désordres au Caucase

Loin des analyses géopolitiques simplistes en termes de luttes de puissance à la périphérie de la Russie ou de rivalités pour le pétrole et son transit, cet ...



Votre email :
En Kiosque actuellement





Autres ressources

Je m'abonne et je commande



  • Offres enseignants
  • Offres institutions
  • Offres étudiants

  •  
Autres rubriques



<a href="page.php?rub=99"><img src="pics/fr/mes-achats.gif" alt="Mes achats">

alternatives economiques Alternatives Economiques : Contacts | Annonceurs | Informations légales | Signaler un contenu illicite
Abonnements : 12 rue du Cap Vert 21800 Quetigny - Tel 03 80 48 10 25 - Fax 03 80 48 10 34 - accès au formulaire de contact
Rédaction - Alternatives Economiques : 28, rue du Sentier, 75002 Paris - 01 44 88 28 90 - accès au formulaire de contact
© Alternatives Economiques. Toute reproduction ou représentation intégrale ou partielle, par quelque procédé que ce soit, des pages publiées sur ce site est soumise à
l’autorisation de : Alternatives Economiques. Ce site fait l’objet d’une déclaration auprès de la Commission Nationale de l’Informatique et des Libertés sous le numéro 821101
Sommaires des parutions/AI/ n°