Vingt ans pour effacer Pinochet

Emmanuelle Barozet, Sociologue, Université du Chili
Alternatives Internationales n° 045 - décembre 2009
couverture
Climat : comment enrayer le réchauffement?
décembre 2009
Pour aller plus loin

Si les Chiliens ont chassé le dictateur en 1988, les généraux n'ont lâché le pouvoir que très lentement, face à une classe politique inquiète devant la menace d'un coup de force et soucieuse de ne pas raviver les fractures de la société.

Le 5 octobre 1988, à la surprise du dictateur, 56% des Chiliens refusent à Augusto Pinochet la prolongation de son mandat à la tête de l'Etat.
Le général a organisé cette consultation populaire en application de la Constitution qu'il a fait adopter en 1980, convaincu d'en sortir vainqueur.
Mais les pressions exercées par les militaires n'ont pas empêché la Concertación, une coalition regroupant les partis de gauche et de centre, de faire campagne.
Et de fortes mobilisations dans les quartiers populaires.
Ce vote négatif marque le début de la transition chilienne et du lent retour des militaires dans leurs casernes.


Votre email :
En Kiosque actuellement





Autres ressources

Je m'abonne et je commande



  • Offres enseignants
  • Offres institutions
  • Offres étudiants

  •  
Autres rubriques



<a href="page.php?rub=99"><img src="pics/fr/mes-achats.gif" alt="Mes achats">

alternatives economiques Alternatives Economiques : Contacts | Annonceurs | Informations légales | Signaler un contenu illicite
Abonnements : 12 rue du Cap Vert 21800 Quetigny - Tel 03 80 48 10 25 - Fax 03 80 48 10 34 - accès au formulaire de contact
Rédaction - Alternatives Economiques : 28, rue du Sentier, 75002 Paris - 01 44 88 28 90 - accès au formulaire de contact
© Alternatives Economiques. Toute reproduction ou représentation intégrale ou partielle, par quelque procédé que ce soit, des pages publiées sur ce site est soumise à
l’autorisation de : Alternatives Economiques. Ce site fait l’objet d’une déclaration auprès de la Commission Nationale de l’Informatique et des Libertés sous le numéro 821101
Alternatives Economiques/Actu