Alternatives Internationales
n°53
Décembre 2011

J'achète ce numéro
> 6,90 €

J'achète la version numérique
chez LeKiosk

J'achète la version numérique
chez Journaux.fr

Monde arabe : et maintenant ?

Pourquoi l'économie risque de tout gâcher



Editorial

Seuls les Syriens...

Bachar Al-Assad et ceux qui l'entourent sont déjà responsables de la mort d'au moins 3 500 de leurs concitoyens, sans parler des tortures infligées chaque jour dans les prisons de Syrie. De plus en ...

Actualité

L'analyse de Jacques Amalric

Europe : Coup de force franco-allemand

Les petites et grandes manœuvres franco-allemandes, parfois hors de tout contrôle démocratique, auront-elles raison de la crise économique qui touche l'ensemble de la zone euro  ? Ou sonnent-elles le glas d'une Europe à 27 ?()

Géopolitique

Diplomatie : Inde-Afrique, un mariage discret

Confrontée à des besoins énergétiques de plus en plus grands, l'Inde se place sur les marchés africains. Même si elle ne rivalise pas encore avec la Chine, elle dispose d'atouts non négligeables, y compris militaires.()

La chronique du CERI

La dynastie thaïe prend l'eau

Après la victoire des partisans des " chemises rouges " aux élections de juillet 2011, le pays est en proie à des divisions que la gestion des inondations de l'automne n'a fait qu'exacerber. Et qui annoncent peut-être la fin de la dynastie régnante.

Reportage

Les tueurs de la LRA ravagent la Centrafrique

Pillages, viols, enrôlement forcé des enfants... Le mouvement de guérilla ougandais terrorise les populations dans le sud-est du pays. Des ONG organisent l'aide aux déplacés.()

Histoire

La Boston Tea Party, modèle pour les insoumis

La révolte du thé de 1773 est considérée comme un acte fondateur de la lutte pour l'indépendance américaine face à Londres. Et par la suite, elle a été invoquée par des contestataires de tout bord pour s'opposer au gouvernement.()

Le Tea Party : contre les immigrés, les pauvres, les jeunes...

Ils constituent les forces vives et les plus conservatrices du Parti républicain. Ils veulent encore moins d'Etat, moins de dépenses publiques, moins d'impôts... La sociologue américaine Theda Skocpol explique ce qui fait courir les " tea-partistes ".()

Le monde vu par Rony Brauman

Quarante ans aux côtés des superflus

Fondée le 20 décembre 1971 par un groupe de médecins avec le soutien du journal médical Tonus, l'association Médecins sans frontières fête ses ...

Enjeux

Révolutions arabes: pourquoi l'économie risque de tout gâcher

" Pain, travail, justice et liberté ", réclamaient les manifestants qui ont fait chuter les régimes tunisien, égyptien et libyen. Mais leur aura-t-il suffi de se défaire de régimes corrompus et liberticides pour voir satisfaites leurs revendications sociales  ? La réponse tiendra dans les choix économiques que feront les nouveaux gouvernements, et dans leur capacité à partager ou non les richesses nationales.

Révolutions arabes: pourquoi l'économie risque de tout gâcher

Pour l'instant, il est surtout question d'institutions, d'identité nationale, d'influence de la religion sur le contenu des lois... Bien évidemment, ce sont des sujets importants. Il est ...

La modernisation inachevée

De plus en plus diplômés mais toujours sans travail, les jeunes arabes ont fait les frais des choix économiques de régimes prédateurs. Comment les pouvoirs qui se mettent en place vont-ils mettre fin à la précarité des nouvelles générations ?()

Yemen : Sélim, étudiant, chauffeur de bus, fonctionnaire... et pessimiste

Sourire charmeur, nez droit et bouclettes brunes, Sélim se concentre. Dans son oreille, un écouteur relié à son portable. " Il faut faire être prudent quand on ...()

Libye : sortir du tout pétrole, le défi de l'après-Kadhafi

Comment faire émerger un secteur productif non-pétrolier dans un pays où l'économie était fondée sur l'or noir  ? Le Conseil national de transition doit répondre à cette question tout en rassemblant un pays déchiré par la guerre.()

Egypte : pour en finir avec l'économie du bakchich

Le régime Moubarak laissait prospérer la corruption dans un secteur public dont il avait besoin pour assurer son pouvoir, mais qu'il ne pouvait entretenir. Sans réforme de l'Etat, l'Egypte ne pourra pas sortir de la misère.()

Bahreïn : femme, chiite et diplômée, triplé perdant sur le marché du travail

Fadhela al-Mualim n'a plus d'espoir de décrocher l'emploi dont elle rêve dans la police. La raison  ? Sa confession. Elle est chiite, comme 70  % de la population du ...()

Syrie : les jeunes diplômés boudent le privé

Jugé plus attractif par une majorité de jeunes syriens, le secteur public offre pourtant peu de postes. Quant au privé, il recherche pour se développer des qualifications auxquelles ne forment pas encore les universités syriennes.()

Tunisie : le syndicat se cherche une nouvelle légitimité

Syndicat unique sous Ben Ali, l'UGTT soignait au sommet ses relations avec le régime, mais les mouvements qui ont préparé la révolution sont partis de sa base. Divisée, elle cherche aujourd'hui à conserver une position privilégiée.()

Maroc : pas d'entreprise possible sans pots-de-vin

Appelons-le Mohamed, car l'entrepreneur préfère garder son nom et son prénom secrets. " C'est un petit milieu, je ne voudrais pas avoir des ennuis ", justifie cet homme ...()

La révolution sera-t-elle économique ?

Les révolutions arabes constituent une opportunité historique pour repenser le développement des pays d'Afrique du Nord. Mais quel modèle économique choisir, en vertu de quel potentiel, et au service de quel projet politique ?()

Idées

Quand la France doit-elle entrer en guerre ?

Si son territoire est attaqué, un pays n'a pas le choix. Mais quand doit-il intervenir ailleurs, en Libye ou en Afghanistan par exemple  ? Pour servir quelle cause, pour défendre quels intérêts peut-il risquer la vie de ses soldats et prendre la responsabilité de tuer  ? De quel droit et avec quelle légitimité ?

Quand la France doit-elle entrer en guerre ? (introduction au dossier)

Tuer et être tué. La guerre, régulière ou pas, peut brutalement se résumer à ce binôme. Chaque camp tente de réduire les risques pour ...

Le regard du philosophe : le brouillard des mots pour cacher la guerre

Depuis quelques décennies, l'Occident ne se dit plus en guerre. Il " intervient ". Sous l'apparente neutralité technique de ce terme, se cache un état d'esprit. Derrière le brouillard des mots, apparaît un nouveau visage de la guerre.()

Le regard du juriste : les Etats font dire au droit ce qui les arrange

Alors qu'à l'origine, la Charte des Nations unies interdisait quasiment le recours à la force, elle intègre désormais, à l'initiative de pays occidentaux, des exceptions critiquées notamment par la Russie et la Chine.()

Le regard du militaire : peut-on vraiment anticiper l'évolution d'un conflit ?

Malgré la sophistication de leurs moyens de renseignement, les grandes puissances militaires s'avèrent incapables d'anticiper le cours de certaines opérations armées. Analyse de deux décennies d'engagements occidentaux.()

Le regard du politologue : au nom du moindre mal et de l'intime conviction

En 2005, l'Organisation des Nations unies a adopté un document reconnaissant aux Etats la " responsabilité de protéger ". Toute intervention militaire qui se prétend humanitaire est-elle pour autant légale ou légitime ?()

Le regard de l'humanitaire : ces ONG qui appellent aux armes

Assurer une aide humanitaire aux victimes de conflits peut-il impliquer de faire appel à une intervention militaire  ? Oui, selon certaines ONG. Non, affirme Médecins sans frontières, qui défend la démilitarisation des espaces de soin.

Mourir pour quoi ?

Dans quels buts la France est-elle intervenue en Libye  ? En avait-elle les moyens sans le soutien de son allié américain  ? Que fait l'armée française en Afghanistan  ? Combien d'hommes la nation est-elle prête à sacrifier dans des conflits lointains  ? Regards croisés du militaire et du sociologue.()

Agir

Homos, loin d'être égaux

Condamnés dans de nombreux pays à vivre leur sexualité dans la clandestinité ou à subir discriminations, violences et même crimes d'honneur, les homosexuels luttent pour faire avancer la législation et les mentalités. Tour du monde du combat des gays et lesbiennes.

Homos, loin d'être égaux

« Pires que des chiens et des porcs. » C'est ainsi que Robert Mugabe décrit les homosexuels. Si le propos est extrême, le président du Zimbabwe n'est pas le ...

Ouganda : la loi qui veut la mort des gays

Déjà considérée dans la loi ougandaise comme un crime " contre l'ordre naturel ", l'homosexualité pourrait bientôt être passible de la peine capitale. Sauf si les associations de défense des gays et lesbiennes parviennent à stopper les députés homophobes.()

Pression internationale sur le Malawi homophobe

Au Malawi où l'homosexualité est illégale, un couple de gays a été condamné en mai 2010 à quatorze ans de prison pour avoir organisé une cérémonie de mariage symbolique ; d'après le tribunal, ils ...()

Inde : la prévention antisida entravée par les tabous

Difficile de mener des actions de prévention efficaces quand le sida est un sujet tabou. C'est pourtant le défi relevé par la Naz Foundation auprès des homosexuels, davantage touchés par l'épidémie que le reste de la population.()

Russie : bataille pour la Gay Pride

À Moscou, la Gay Pride est dans l'impasse. En mai 2011, lorsque la communauté homosexuelle a passé outre les interdits officiels et tenté de défiler dans la capitale, une trentaine de personnes ont ...()

Turquie : jusqu'au crime de haine

Si les homosexuels turcs ont gagné en visibilité, leurs droits ont peu progressé. Mais surtout les actes de violence, parfois extrême, contre les gays et les transsexuels, ainsi que les mariages forcés de lesbiennes, restent monnaie courante.()

Colombie : la Cour à la rescousse du mariage homosexuel

La communauté homosexuelle colombienne a depuis longtemps choisi la lutte juridique plutôt que politique pour élargir ses droits. Avec succès. Elle vise aujourd'hui, par les mêmes moyens, la légalisation du mariage homosexuel.()

" Une loi permettrait d'abolir la violence d'Etat "

Des journaux qui les dénoncent, un Etat qui souhaite les pénaliser davantage, une police qui les réprime... Pour les défenseurs des homosexuels camerounais, le respect du domicile privé au nom de l'égalité serait une première victoire.()

Culture d'ailleurs

Russie : Poutine assailli par les artistes

Ils se présentent comme des rebelles dans une société apathique, et leurs actions dépassent souvent les limites de la légalité. Par le théâtre, la peinture ou des performances de choc, des créateurs dénoncent le caractère dictatorial du régime russe.()

Lectures

Agir à tout prix ? Négociations humanitaires : l'expérience de Médecins sans frontières

Les militaires occidentaux ont pris l'habitude, lors de chaque intervention armée, d'analyser leur aptitude à s'adapter au terrain, l'adéquation des résultats obtenus au regard de stratégies ...

Mémoires. Un réformateur au sommet de l'Etat chinois

Il fut secrétaire général du Parti communiste chinois au moment des manifestations de Tiananmen au printemps 1989, et destitué pour avoir exprimé son soutien aux ...

Baas et islam en Syrie. La dynastie Assad face aux oulémas

A partir d'un travail de thèse doctorale, Thomas Pierret nous livre une enquête et une réflexion minutieuse sur les oulémas - savants religieux - en Syrie, leur ...

Afghanistan. Gagner les coeurs et les esprits

Une décennie après le début de leur intervention, les armées occidentales s'apprêtent à se retirer d'Afghanistan sur un constat d'échec de leur stratégie politico-militaire. Dans ce contexte, le pays ...

Les héritiers du KGB. Enquête sur les nouveaux boyards

Si le KGB a disparu avec l'URSS, les méthodes, l'influence et surtout l'opacité du Service fédéral de sécurité (FSB) qui a pris la relève ont peu ...

Côte-d'Ivoire. Le désespoir de Kourouma

Cette troisième édition se distingue des précédentes par l'ajout d'un chapitre d'actualité : " Le long chemin des élections ". En effet, au terme officiel de son mandat quinquennal - le ...



Votre email :
En Kiosque actuellement





Autres ressources

Je m'abonne et je commande



  • Offres enseignants
  • Offres institutions
  • Offres étudiants

  •  
Autres rubriques



<a href="page.php?rub=99"><img src="pics/fr/mes-achats.gif" alt="Mes achats">

alternatives economiques Alternatives Economiques : Contacts | Annonceurs | Informations légales | Signaler un contenu illicite
Abonnements : 12 rue du Cap Vert 21800 Quetigny - Tel 03 80 48 10 25 - Fax 03 80 48 10 34 - accès au formulaire de contact
Rédaction - Alternatives Economiques : 28, rue du Sentier, 75002 Paris - 01 44 88 28 90 - accès au formulaire de contact
© Alternatives Economiques. Toute reproduction ou représentation intégrale ou partielle, par quelque procédé que ce soit, des pages publiées sur ce site est soumise à
l’autorisation de : Alternatives Economiques. Ce site fait l’objet d’une déclaration auprès de la Commission Nationale de l’Informatique et des Libertés sous le numéro 821101
Sommaires des parutions/AI/ n°